Recherche

Amakuru yo ku wa 26 Ntwarante 2020

Journal du 26 Mars 2020

La présence d’Agathon  Rwasa  parmi les premiers à s’être présenté dans l’hémicycle burundais a étonné plus d’un parmi les observateurs. Mais à considérer le comportement de l’ancien seigneur de la guerre depuis son retour en 2010, rien d’étonnant qu’il adopte aujourd’hui le profil bas.

Dans un point de presse animé ce mardi matin par le président de l’Observatoire  de lutte contre la corruption et les malversations économiques ; cette association de la Société civile burundaise conteste les élections qui se sont tenues au Burundi depuis Juin 2015.

Prévue à 9h du matin, cette séance extraordinaire de la nouvelle Assemblée Nationale élue a commencé à 11h10. La première séance a été présidée par la députée la plus âgée de tous : Immaculée NAHAYO. L’élue de Kayanza a retrouvé le perchoir près de 10 ans après son éviction. Les nouveaux députés sont arrivés à compte goutes mais visiblement gênés de se retrouver au Palais des Congrès de Kigobe.

Le parti Socialiste juge peu crédible des élections récemment organisées au Burundi. Dans une déclaration de ce 26/7 le parti socialiste souligne que ces élections se sont tenues dans un climat répressif et d’intimidation généralisée. Le PS rappelle dans la même déclaration que le troisième mandat de Pierre Nkurunziza est une violation de la constitution et de l’accord d’Arusha. Ce parti appelle donc l’ONU, l’Union Européenne et l’Union Africaine à prendre des mesures visant  à sanctionner les auteurs de la répression des violences. Ces trois organisations sont aussi invitées à contribuer à l’instauration des bases d’un dialogue afin d’éviter que la situation dégénère.

 

Trois mois jour pour jour ce dimanche 26/7 depuis le début des activités du mouvement ‘’ Halte au troisième mandat de Pierre Nkurunziza’’. La société civile, parrain dudit mouvement se dit satisfait des résultats déjà atteints. Selon Vital Nshimirimana, délégué général du Forum pour le renforcement de la société civile (FORSC), Pierre Nkurunziza sera considéré comme chef d’Etat jusqu’au 26 août, date de la fin de l’échéance de son deuxième mandat. Après Pierre Nkurunziza sera simple citoyen, poursuiviable pour les crimes commis  ajoute le délégué général du FORSC. La société civile burundaise se dit également satisfaite que le Président américain Barack Obama ait déclaré que les élections tenues au Burundi ne sont pas crédibles. La société civile burundaise a aussi transmis le message au Président américain                                                

 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

28 mars 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 211 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha