Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Des élèves mineurs renvoyés pour ne pas s’être acquittés de la contribution aux élections de 2020 en province Makamba

jeudi, 25 octobre 2018 11:59
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En Province Makamba, l’on signale des contributions électorales qui sont exigées aux élèves qui n’ont pas encore l’âge de voter. Cette contribution a été ajoutée aux frais scolaires et ceux qui ne la payent pas sont renvoyés de l’école. Une situation dénoncée par les parents de la localité.

Les parents des élèves de différentes écoles de la province Makamba disent ne pas comprendre pourquoi leurs enfants sont renvoyés de l’école à cause des contributions pour les élections de 2020. Ces parents indiquent en outre que ces montants exigés aux élèves n’ont pas été prévu dans les frais scolaires. « Avant, les frais étaient évalués à 7 mille pour un élève externe. Cette somme a été majorée de 2 mille francs pour ce trimestre, c’est-à-dire 7 mille pour le minerval, mille franc pour l’assurance et mille franc pour le sport. Mais on vient d’ajouter encore 1.000 franc pour la contribution aux élections, ce qui ramène les frais à 10 mille franc. Moi par exemple, je dois ajouter 3 mille franc parce que j’ai 3 enfants. C’est vraiment dommage. Nous avons été surpris de voir nos enfants chassés de l’école. »

 

Pire encore, ces élèves renvoyés pour n’avoir pas contribué aux élections, n’ont même pas l’âge de voter. « Ce qui est triste, c’est que ces enfants n’ont pas l’âge de voter. Par exemple, moi, j’ai 3 enfants. Le premier a 13 ans et il est en 9ème année. Le second a 15 ans et est en 3ème secondaire. Quant au dernier, il a 17 ans et est en dernière année. Tous ces enfants n’ont pas l’âge de voter et pourtant ils ont été renvoyés pour ne s’être pas acquittés de ces contributions. »

 

Curieusement, s’étonnent ces parents, ils sont appelés à verser les mêmes contributions dans d’autres différents services. « C’est regrettable, Tenez, le chef de quartier collecte 2 mille pour chaque ménage et l’employeur de ma femme retient sur son salaire une somme de 5 mille franc par moi. Il en est de même pour moi. Nous demandons que ce phénomène de collecter 4 ou 5 fois les contributions pour les élections s’arrête. »

 

Ces parents estiment qu’il s’agit d’un vol organisé commis par ces autorités et demandent que ce comportement cesse. ‘’ Si nous demandons les explications sur ces contributions aux directeurs, ils nous répondent que l’ordre émane du gouverneur. Cette province devrait se conformer aux autres. Ils nous demandent de l’argent alors que nous sommes dans la misère. Nous considérons ces contributions forcées comme du vol.’’

 

Contacté à propos, Gad Niyukuri, gouverneur de la province de Makamba qui a donné l’ordre de collecter ce montant, nous a signifié qu’il n’était pas le porte-parole du gouvernement pour répondre à nos questions.  

Lu 1096 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 332 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha