Recherche

Amakuru yo ku wa 15 Gitugutu 2019

Journal du 15 Octobre 2019

Les simples citoyens dans l’incapacité de se faire soigner à Bujumbura

jeudi, 18 avril 2019 04:38
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les cartes d’assurance maladie ne sont plus fonctionnelles dans certaines zones de la mairie de Bujumbura. Cette situation frustre les habitants de ces zones qui regrettent que les infirmiers ne leur fourni aucune explication.

Certains habitants qui se font soigner au centre de santé communément appelé Chez Ntiba situé en zone Kamenge de la commune Ntahangwa révèlent que les infirmiers leur ont certifié que la Carte d’Assurance Maladie est toujours opérationnelle. Mais ces habitants trouvent étonnant que lorsqu’un malade présente cette carte pour les soins, il se voit refuser l’accès aux soins et aux médicaments, d’où ils préfèrent se faire soigner à 100 %.

 

Jusqu’à présent, les malades n’ont jamais eu aucune explication à ce propos. Au centre de santé qui se trouve en zone Cibitoke, la situation est identique. Mais là-bas au moins, les infirmiers avouent aux malades que s’ils veulent une bonne qualité des soins, ils doivent payer cent pour cent comme l’indique certains malades qui fréquentent cette structure sanitaire. Cette Carte d’Assurance Maladie en question coûte trois milles francs et sa validité est d’une année.

 

Ces habitants font également savoir que cette carte n’est pas acceptée dans les hôpitaux.

 

Contacté à propos, Benjamin Ndagijimana, médecin directeur du district sanitaire de Ntahangwa, n’a pas voulu s’exprimer. Concernant l’utilisation de la CAM dans les hôpitaux, nos sources au ministère de la santé nous ont signifiés que cette carte est acceptée dans les hôpitaux, mais à la seule condition que le malade se conforme et respecte le circuit exigé.

Lu 836 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

16 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 276 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha