Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Les habitants de Rugombo inquiets d’une probable apparition du choléra

mardi, 02 juillet 2019 10:28
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il y a un risque du retour du choléra en commune Rugombo de la province Cibitoke à cause de la carence persistante de l’eau potable. Le ministre de l’énergie et des mines avait pourtant annoncé, au début du mois, que des mesures allaient être prises pour lutter contre cette maladie.

 

Cette pénurie d’eau potable se fait remarquer surtout sur les collines Mparambo 1 et 2 ainsi que dans les secteurs Munyika 1 et 2.

Les populations de ces collines indiquent, qu’à part que les robinets sont en nombre insuffisant, même ceux qui sont disponibles sont à sec.

 

L’eau vient très rarement et ne dure que le temps de la rosée.

Ceux qui habitent le long de la rivière Nyakagunda se lavent dans les eaux de cette rivière et y lavent leurs habits.

Il y en a même qui y nettoient les ustensiles de cuisine. C’est l’eau de cette même rivière qui sera puisée par la population pour être utilisée dans la préparation de la nourriture.

Ces habitants disent qu’ils n’ont pas d’autres moyens.

 

A côté de ce manque d’eau potable en commune Rugombo, les vendeurs des aliments qui se mangent crus se remarquent en grand nombre.

C’est notamment ceux qui étalent les mangues, les bananes mures, le maïs cuit et les beignets. Les acheteurs ne se lavent pas les mains et ces produits ne sont pas nettoyés avant d’être consommés.

 

Au début de ce mois de juin, le choléra s’est manifesté dans cette commune. Douze cas ont été documentés pour la période allant du 3 au 10 juin. C’était sur les collines Mparambo 1 et 2 ainsi que sur celle de Munyika1.

Durant cette période, le ministre de l’énergie et des s avait déclaré que des mesures d’urgence allaient être prises dans le but de lutter contre cette maladie.

 

La première mesure était celle d’exiger à la REGIDESO d’ouvrir les robinets publics et de distribuer de l’eau à la population.

La croix rouge avait promis de disponibiliser des bâches pouvant servir de stockage d’eau. L’autre mesure prise, cette fois-ci par le gouverneur de la province Cibitoke, concernait l’interdiction de la commercialisation des aliments qui se mangent crus.

 

Pourtant, comme le disent ces habitants, aucune mesure n’a été mise en application. La population de la commune Rugombo craint la réapparition du choléra si rien n’est fait dans les plus brefs délais.

Lu 196 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 227 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha