Recherche

Amakuru yo ku wa 14 Kigarama 2019

Journal du 14 Décembre 2019

Des réfugiés décident à contribuer pour leurs soins de santé

mercredi, 09 octobre 2019 15:32
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les réfugiés burundais du camp de Nakivale en Ouganda se heurtent aux problèmes de soins de santé. Les centres de santé sont insuffisants vu le nombre de réfugiés se trouvant dans ce camp. Pour pallier à ce problème, les réfugiés burundais ont ouvert la clinique Abaryango. D’où est venue l’idée de construire cette clinique ? Répond-elle aux problèmes de soins de santé ?

La clinique Abaryango est dans les enceintes du camp Nakivale qui se situe au sud-est de l’Ouganda dans le district Insigiro, village Gashondwa B du camp Nakivale. Ce camp a une superficie de 80 mètre carré, elle possède trois centres de santé pour 100 mille réfugiés originaires de huit différents pays. Entre deux centres de santé se trouve une distance de deux kilomètres. La clinique Abaryango a été agréée par l’Etat ougandais le 21 mai 2018 et a démarré ses activités six mois après, c’était au mois de novembre cette même année.

 

Comment est née l’idée d’ouvrir la clinique Abaryango ?

 

Confrontés à plusieurs problèmes à leur arrivée en exil en 2015, des burundais se sont mis ensemble pour créer une association nommée ‘’ Famille pour la cohésion et la solidarité Abaryango’’ afin de s’entraider pour faire face à ces problèmes.

 

L’accès aux soins de santé était parmi les problèmes majeurs. ‘’ Là où nous habitons, il y avait un seul centre de santé qui accueille beaucoup de réfugiés, un patient passait des heures et des heures pour être consulté et parfois il ne recevait pas des médicaments car ils manquent souvent.’’, nous explique Mitagato Niyongere, le représentant légal de la clinique Abaryango.

 

Quels sont les services offerts par la clinique Abaryango ?

 

La clinique dispose d’une salle de consultation, celle d’accouchement, et un laboratoire. Ils font le dépistage du VIH et des séances de sensibilisation sur le planning familial.

 

Avec un personnel composé de 8 infirmiers, 5 aides et 10 médiateurs de santé, la clinique ne peut pas offrir tous les services gratuitement, la clinique Abaryango fait payer un certain pourcentage aux patients traités. ‘’Ils payent 25% mais parfois nous faisons la campagne de dépistage de l’hypertension et donnons gratuitement les médicaments. Nous soignons aussi gratuitement les plus âgés’’, précise le directeur de la clinique Constantin Nibayubahe tout en ajoutant qu’ils ont un partenariat avec un des hôpitaux de Kampala qui forme leurs infirmiers.

 

Bénévole à la clinique Abaryango, Dr Dorothée Nizigiyimana raconte son expérience à cette clinique du camp Nakivale. ‘’Je suis très contente de venir soigner bénévolement les réfugiés burundais qui sont dans des situations difficiles, toutefois ça ne nous est pas facile. Il y a un manque criant de médicaments et d’équipements, la salle de maternité n’est pas cimentée, les murs sont en brique, il n’y a pas de lits et des couveuses. On fait tout pour faire tourner la clinique mais on a besoin de moyens pour bien avancer.’’

 

Une des patientes de la clinique Abaryango, une femme qui a mis au monde dans cette clinique, apprécie son accueil et ses services mais déplore qu’il y ait un manque d’équipement surtout l’échographie.

 

« Nous louons le bâtiment de la clinique c’est pour cela qu’on paie mal le personnel parce que nous ne parvenons pas à réunir tous les frais nécessaires pour le bon fonctionnement. Si on pouvait avoir nos propres locaux, ça diminuerait les dépenses et ainsi nous pourrons même revoir à la hausse les salaires du personnel. D’où mon appel à l’aide, un appel adressé à toute âme charitable !’’ Termine Constantin Nibayubahe, directeur de la clinique Abaryango.

 

Article de presse sur l’émission Turiho du 1er Octobre 2019. Avec le soutien de la Wallonie-Bruxelles International.

 

Lu 190 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

15 décembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 246 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha