Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Une personne est morte dans la matinée de ce mercredi au camp des réfugiés de Nduta situé en République Unie de Tanzanie. Selon les voisins, l’incident est survenu après que le défunt ait consommé des médicaments traditionnels. Les réfugiés en appellent aux responsables du camp d’éradiquer la pratique de commercialisation et l’usage de ces médicaments traditionnels.

Les habitants de la province Rutana demandent aux responsables des hôpitaux de mettre en application le décret présidentiel qui donne un accès gratuit aux soins de santé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans. Le cas le plus illustratif est celui des femmes enceintes qui se voient demander des sommes colossales pour pouvoir accoucher.

La population de Rumonge adhère de moins en moins bien au dépistage volontaire du VIH/SIDA. C’est du moins le constat de certains responsables du domaine de la santé qui, malgré cette réticence, ne baissent pas les bras et continuent à effectuer des descentes sur terrain pour dépister les groupes cibles.

Les professionnels de la santé craignent que la campagne de vaccination contre la méningite n’engendre des conséquences néfastes sur la santé de la population. C’est au moment où une partie d’agents enregistrés pour cette fin n’ont aucune formation médicale.

Les chiffres des personnes souffrant de Diabète augmente du jour au jour au Burundi. Information confirmée par certains travailleurs du Centre de lutte contre le diabète en Mairie de Bujumbura. En une seule année, les chiffres des malades fréquentant ce centre ont presque quintuplé.

La province de Cibitoke enregistre de plus en plus de cas de paludisme. 80% des patients souffrent de la malaria selon des sources dans le secteur de la santé dans cette province. L’augmentation des cas de cette maladie est signalée depuis le début de la saison pluvieuse.

Environ quatre-vingt pour cent de la population de la province Bubanza souffre de paludisme. Ces statistiques sont fournies par les infirmiers après des descentes effectuées sur toutes les collines de ladite province. Les malades demandent aux partenaires du Burundi dans le domaine de la santé d’intervenir dans les plus brefs délais avant que cette maladie ne fasse plus de victimes.

Le Burundi n’a pas de politique de prévention contre la maladie à virus d’Ebola. Cela ressort d’un rapport de la Croix-Rouge Burundi. Cette organisation non-gouvernementale sollicite l’aide de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour développer la stratégie nationale de prévention contre Ebola.

Impossibilité de se faire soigner pendant les heures de la nuit au camp des réfugiés burundais de Lusenda. Pour cause, le groupe électrogène ne fonctionne plus depuis déjà un mois. Les réfugiés burundais de ce camp demandent aux responsables de résoudre ce problème, d’autant plus que les malades sont renvoyés pour ne revenir que le lendemain.

Saisi ce jeudi de plusieurs médicaments périmés et ceux ayant été rayé de la liste des médicaments autorisés au Burundi. Cela s’est passé au chef-lieu de la province Kirundo lors d’une fouille opérée par la police dans différentes pharmacies de la place. Une opération saluée par la population.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 380 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha