Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

L’anthracite se raréfie à Bujumbura

jeudi, 09 mai 2019 10:05
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La pénurie du charbon se fait de plus en plus sentir dans certains quartiers de la mairie de Bujumbura. Ceux qui ont la chance de s’en procurer l’achète à un prix exorbitant. Ce qui ne fait qu’exacerber les ménages qui avaient déjà du mal à joindre les deux bouts du mois.

Cette pénurie de charbon a commencé au mois de mars cette année. Comme l’un des habitants de la ville de Bujumbura qui s’est entretenu avec la RPA l’indique, s’ils parviennent à trouver le charbon c’est à un prix difficilement abordable.

 

« Avant on pouvait préparer tout le repas avec du charbon valant 500 francs seulement. On faisait également cuir le haricot. Mais aujourd’hui, le prix a doublé. Et comme on n’a pas assez de moyens, on prépare des bananes et du riz pour économiser le charbon. Des fois, nos enfants prennent de pain et du thé ou de la bouillie comme déjeuner avant de retourner à l’école. »

 

Les vendeurs de ce charbon expliquent qu’ils sont obligés de revoir à la hausse les prix car ils paient beaucoup de taxes. « Il y a trop de barrières. Si ce ne sont pas les agents de l’OBR, ce sont des policiers ou des gens en tenue civile dont on ignore l’identité. Donc, on est obligé de revoir à la hausse les prix pour éviter de travailler à perte. »

 

Les habitants de la ville de Bujumbura demandent aux instances habilitées de diminuer les taxes et d’interdire les barrières des Imbonerakure qui exigent de l’argent à tout véhicule qui transporte des marchandises.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 mai 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 304 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha