Recherche

Amakuru yo ku wa 24 Nzero 2020

Journal du 24 Janvier 2020

Les réscapés des glissements de terrains à Nyempundu appellent au secours.

samedi, 14 décembre 2019 17:44
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les rescapés des glissements de terrain de la colline NYEMPUNDU en zone NYAMAKARABO de la commune MABAYI demandent d’être délocalisés dans les meilleurs délais. Ils sont traumatisés et craignent le pire chaque fois qu’il pleut. La majorité des ménages qui restent sur cette colline déménage dès les premières gouttes de pluie.

 

« On a peur de dormir dans nos maisons, nos enfants ne dorment plus. Nous sommes traumatisés. A la tombée de la pluie, on commence à chercher où aller nous abriter ».

 

C’est le témoignage d’un des habitants de la colline Nyempundu rescapé des glissements de terrain du 4 décembre dernier.

Chaque soir ou dès qu’il commence à pleuvoir, des manages qui sont restés sur cette colline quittent la colline pour aller chercher un endroit plus ou moins sur où s’abriter.

Cette femme est parmi les familles d’accueil.

 

« Nous, nous habitons un centre. C’est là où se regroupe plusieurs familles. Chaque soir nous accueillons un grand nombre de personnes parmi celles qui ont peur de rester dans leurs   ménages. Chez moi, tu ne peux même pas avoir où poser le pied. Dès   la moindre goutte de pluie,  il s’observe des mouvements de panique. Les gens fuient leurs ménages. Vraiment actuellement chez moi c’est du désordre. Je conserve beaucoup de biens pour les voisins sinistrés ».

 

Dans son discours de circonstance au moment des cérémonies d’inhumation des victimes de ces glissements de terrain, le gouverneur de la province Cibitoke a tenu à signaler que près d’une centaine de maisons ont été rayées de la carte. Aussi selon le gouverneur Joseph ITERITEKA, plusieurs autres maisons sont en danger d’écroulement.

« Aujourd’hui, plus de 115 maisons ont été complètement emportées par le glissement de terrain et on pourrait localiser où elles étaient implantées. Ce qui fait que 579 personnes sont sans abris. Même les autres maisons qui apparemment sont intactes, elles ne le sont pas vraiment. Elles présentent de fissures et pourraient s’effondrer d’un moment à l’autre. Elles sont au tour de 500 maisons. On aimerait voir les occupants délocalisés au risque de subir le même sort que nos chers frères disparus le 4 décembre ».

 

Joseph ITERITEKA affirme que la province a déjà trouvé un site où pourrait   s’installer les sinistrés.

 

« Au niveau de la province, nous avons déjà identifié un terrain où on pourrait installer ces familles. Nous comptons sur l’appui du gouvernement pour pouvoir installer ces familles dans un plus bref délai ».

 

De son côté, le gouvernement via le ministre de l’intérieur qui aussi participait à l’enterrement promet de fournir des tôles pour couvrir les maisons des sinistrés.

Pascal Barandagiye appelle la population à s’entraider pour construire les murs.

 

« Nous lançons un appel à vous tous qui êtes là pour   contribuer à la construction des murs des maisons de ces sinistrés. Il faudra travailler comme pour les travaux communautaires. Le gouvernement interviendra pour les tôles ».

 

Pour rappel les habitants de la colline NYEMPUNDU ont tout perdu durant les glissements de terrain du 4 décembre.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 janvier 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 365 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha