Recherche

Amakuru yo ku wa 29 Ntwarante 2020

Journal du 29 Mars 2020

La ration alimentaire en baisse au camp de Nakivale suite au Covid-19

mardi, 24 mars 2020 17:47
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La ration alimentaire pour les réfugiés burundais du camp de Nakivale en Ouganda a été revue à la baisse. Les bailleurs sont dans l’incapacité d’engranger les fonds nécessaires suite à la pandémie de Coronavirus. Pour le moment, le HCR essaie de gérer le stock déjà disponible.

Les réfugiés burundais du camp de Nakivale en Ouganda indiquent que les responsables des ONGs qui collaborent avec le HCR dans ce camp leur ont annoncé que la quantité de la ration alimentaire des réfugiés va être revue à la baisse.

 

Dans une réunion tenue ce lundi, ces responsables des ONGs et le responsable du camp ont indiqué que les bailleurs sont dans l’incapacité d’avoir les fonds nécessaires suite à la pandémie de Coronavirus. « On nous a signifié que ceux qui nous aidaient ont également des problèmes suite à cette pandémie de Coronavirus. L’autre cause de cette diminution de la ration est que le PAM a d’abord contrôlé les vivres disponibles dans son stock ainsi que l’argent destiné aux réfugiés qui se trouve à l’Equity Bank. Ils ont donc évalué le stock afin les réfugiés puissent vivre au moins 6 mois », a indiqué un réfugié.

 

Dans cette réunion, les réfugiés ont été informé de comment ils vont avoir leur ration. « La quantité des vivres que les réfugiés perçoivent a diminué. Pour ceux qui recevaient 12 kilogrammes, ils reçoivent maintenant 8 kg. Pour ceux qui recevaient de l’argent, la somme qu’ils recevaient de 31.000 a été revue à la baisse et maintenant ils reçoivent 22.000. Vous comprenez que la vie sera difficile au camp de Nakivale », ajoute ce réfugié.

 

Ces réfugiés du camp de Nakivale ne savent pas comment ils vont vivre dans ce camp vu qu’ils sont interdits de sortir dudit camp pour chercher la ration supplémentaire. « Dans ce camp, la vie sera incertaine. Tenez, aujourd’hui on ne peut pas sortir du camp pour aller travailler dans les champs des ougandais car la circulation est interdite. C’est à dire qu’il faut se contenter seulement de la ration donnée par le PAM. Donc, si on mangeait un kilogramme du riz, on va manger le demi-kilogramme. Si le gouvernement ougandais et d’autres bienfaiteurs ne font pas quelque chose, on ne s’en sortira pas », s’inquiète un autre réfugié.

 

Le camp de Nakivale abrite plus de 100 mille réfugiés originaires du Burundi, du Rwanda, de la Somalie, de la RD Congo, de l’Ethiopie, de l’Érythrée, du Soudan et du Sud Soudan.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 392 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha