Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Vers le retrait de l’Amisom en Somalie

jeudi, 15 novembre 2018 05:49
Évaluer cet élément
(1 Vote)

L’Amisom envisage de se retirer définitivement de la Somalie d’ici 2021. C’est dans ce cadre que le prochain retrait des troupes est programmé pour le mois de Février. Toutefois, certains pays contributeurs des troupes pensent que ce retrait est prématuré.

Le Kenya n’est pas d’accord avec un retrait de l’Amisom de la Somalie dans la situation actuelle.  Le président Kenyan a qualifié de timing malheureux ce processus de retrait des troupes. Uhuru Kenyatta a demandé à l’ONU et à l’Union Africaine de faire preuve de réalisme. Pour lui, l’armée nationale somalienne et d’autres agences de sécurité ne sont pas encore prêtes à assumer pleinement la responsabilité de la sécurité.

 

L’autre pays qui conteste ce retrait c’est l’Ouganda. Ce pays a déjà soumis aux donateurs une proposition qui permettrait à ses troupes de rester en Somalie dans le cadre d’un nouvel arrangement après la réduction des financements par l’union européenne. Et pourtant, lors d’un récent atelier à Nairobi, les représentants du gouvernement Somalien et les hauts cadres de l’Amisom ont élaboré un document de transfert progressif des responsabilités en matière de sécurité aux institutions somaliennes. Connu sous le nom de Concept d’Opérations, ce document guidera les activités et opérations de l’Amisom pour la période 2018-2021. La période qui marquera la phase finale de la transition et du départ des troupes de la Somalie.

 

Francisco Madeira, représentant spécial de l'Union Africaine et responsable civil de l'Amisom, a déclaré que ce concept d’opérations constituait une étape cruciale dans les efforts de stabilisation de la Somalie. "Nous avons progressé malgré les difficultés et nous en sommes fiers", a déclaré Madeira.

 

Lors de cet atelier, le porte-parole de l’Amisom, le colonel Richard Omwega a rappelé que le retrait des forces militaires est prévue au mois de Février 2019. Un retrait qui suit celui de 1.040 agents effectué en Décembre 2017. Selon la résolution 2431 de l’ONU, l’Union africaine devrait réduire à 20.626 agents en tenues de l’Amisom d’ici le 28 Février 2019.

 

Ceci dit, même le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait qualifié d’irréaliste ce plan de réduction des troupes de l’Amisom dans une correspondance adressée au Conseil de sécurité en Juillet dernier après l’attaque du groupe armé AlShabab qui avait coûté la vie à plus de 500 personnes en Octobre de l’année dernière.

 

Dans un article du journal the East African la position du Burundi sur ce plan de retrait progressif de la Somalie n’est pas évoquée.

Lu 2684 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 321 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha