Une employée Burundaise de l’Union Africaine abuse des logos de l’Organisation à l’insu de sa hiérarchie

août 31, 2015 0 4053
Rate this item
(0 votes)

La Chef de Cabinet du Représentant Spécial de l’Union Africaine en Somalie a écrit au Président de la République Pierre Nkurunziza pour le féliciter suite à sa prestation de serment. Mais il semble que Mme Epiphanie Kabushemeye-Ntamwana ait abusé des insignes officielles de l’Union Africaine sans autorisation.

L’incident aurait pu passer inaperçu si la Présidence de la République ne s’était pas empressée de publier la lettre usurpatrice sur son compte Twitter en date du 28 août 2015. Dans cette correspondance datée du 22 août 2015, l’Ambassadeur Kabushemeye-Ntamwana présente ses félicitations à « l’occasion de votre prestation de serment au poste de Présidence de la République du Burundi et Commandant Suprême de l’armée ». La Chef de Cabinet du Représentant Spécial de l’Union Africaine en Somalie souhaite pleins succès au Président dans la réalisation de ses programmes pour le développement socio-politique et économique du Burundi ; avant de conclure en ces termes : « à l’instar de mes compatriotes, je me mets à Votre disposition au service de Notre chère patrie ». Une manière à peine voilée de rappeler son existence et de demander au Président Nkurunziza de la placer dans son Administration.

Le hic est que, une fois publiée, la lettre a suscité des interrogations des Burundais qui s’interrogent logiquement sur cette correspondance aux insignes de l’Union Africaine et si elle représente « la position officielle » de l’UA. Car force est de rappeler que l’Union Africaine, à travers la Présidente de la Commission de l’Union Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, a jugé « les élections non crédibles » et avait par ailleurs décidé de ne pas envoyer ses observateurs électoraux au Burundi, elle ne s’est pas également prononcée sur la réélection très contestée du Président Nkurunziza pour un 3ème mandat jugé illégal et illégitime par l’opposition et une partie de la communauté internationale.

La réaction de l’Union Africaine n’a pas tardé. Dans un tweet du 28 août, le Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine et en même temps Chef de la Mission de maintien de la paix en Somalie (AMISOM) déclare que « Mme Kabushemeye-Ntamwana a donné un avis personnel ». Maman Sambo Sidikou conclut que c’est « mal (pour dire le moindre) d’utiliser l’en-tête officielle des lettres de l’AMISOM ».

Reste à savoir quel sera l’avenir de cette employée Burundaise au sein de l’Union Africaine car le Représentant Spécial n’en dit pas plus.

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.