Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 4 Avril 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Politique :

-4 militants du Cnl ont été arrêtés lors d’une fouille perquisition sur la colline Mibanda, zone Kizuka, commune et province Rumonge ce jeudi par la police. Le responsable du Cnl à Rumonge dit ne pas être au courant du motif de ces arrestations. (Source : SOS Médias Burundi)

 

-Un groupe d’Imbonerakure armé de gourdins et 2 policiers se sont rendus au domicile de Jean-Marie Nshigikiwenimana, membre du Cnl, de la colline Rusamaza, commune Gihogazi, en province Karuzi pour procéder à son arrestation l’après-midi de mercredi mais en vain. Ils se sont heurtés à la résistance de son voisinage. (Source : RPA)

 

-Tharcisse Niyongabo, assistant du ministre de l’intérieur estime que ce désordre observé entre les militants du Cnl et l’administration serait dû à l’absence des structures organisationnelles de ce parti à la base. Il demande à ce parti de se conformer au règlement en vigueur régissant les partis politiques au Burundi. (Source : Rema Fm)

 

-Le président du Conseil national de la jeunesse interpelle la jeunesse burundaise à éviter l’instrumentalisation par les partis politiques, à respecter la loi et à cohabiter pacifiquement pour le bon déroulement des élections de 2020. (Source : Radio Nderagakura)

 

Justice :

 

-Elias Sinzinkayo, membre de la jeunesse Imbonerakure est incarcéré depuis ce mercredi au cachot communal de Mugina sous prétexte d’avoir injurié les membres de son parti Cndd-fdd. Ses proches rejettent ces accusations et demandent sa libération. (Source : SOS Médias Burundi)

 

Sécurité :

 

-Des tenues policières, des téléphones portables et des objets tranchants ont été saisis lors d’une fouille perquisition opérée dans la prison centrale de Mpimba, précisément dans la cellule d’un détenu, chef de la cellule de sécurité ce mardi. (Source : RPA)

 

-2 commerçants burundais réfugiés au camp de Nduta ont été victimes d’une attaque par un groupe d’hommes armés la nuit du 3 avril 0219 dans leurs familles. Une somme dont le montant n'est pas encore connu a été volée et 2 personnes ont été grièvement blessées. Les réfugiés burundais craignent des arrestations arbitraires. (Source : Radio Inzamba)

 

 

-Un jeune burundais connu sous le sobriquet de Mwarabu soupçonné d’être un espion du Cndd-fdd au Burundi a été arrêté par la police tanzanienne comme irrégulier vivant dans le camp de Nduta. Les réfugiés burundais craignent plus d’infiltrations. (Source : SOS Médias Burundi)

 

Bonne Gouvernance :

 

-La santé financière de l’INSS est préoccupante. Selon une étude réalisée au mois de mars 2019, les dépenses de cet institut vont dépasser les recettes d’ici 2023 et tous les fonds seront totalement épuisés en 2029. Une situation qui résulterait essentiellement des créances non recouvrées. Le Gouvernement seul totalisant une dette de 39 milliards de francs burundais en 2018. (Source : RPA) 

 

-Un jeune burundais connu sous le sobriquet de Mwarabu soupçonné d’être un espion du Cndd-fdd au Burundi a été arrêté par la police tanzanienne comme irrégulier vivant dans le camp de Nduta. Les réfugiés burundais craignent plus d’infiltrations. (Source : SOS Médias Burundi).

 

Justice :

 

-La ministre de la justice, Aimée Laurentine Kanyana a annoncé vendredi dernier dans la prison de Gitega que les magistrats, les militaires, les policiers et les agents du SNR incarcérés seront bientôt libérés. (Source : RPA)

 

Santé :

 

-Le directeur du programme national de lutte contre la tuberculose (PNILT) indique que le nombre de cas de tuberculose au Burundi reste préoccupant ; passant de 7862 cas en 2017 à 7202 en 2018. Le meilleur moyen est de se faire dépister et le traitement de toutes les formes contagieuses, selon ce médecin.  (Source : Journal Iwacu)

 

Economie :

 

-Selon une étude menée par la Parcem en collaboration avec certains services de l’Etat sur la situation économique dans laquelle vivent les burundais, cette organisation indique que 7 burundais sur 10 sont dans une pauvreté extrême. Le président de la Parcem interpelle les burundais en particulier les dirigeants à changer de comportement pour s’en sortir. (Source : La VOA)

 

Monitoring des Médias par la RPA

Lu 216 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 237 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha