Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 10 Avril 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sécurité :

-Un corps sans vie en état de décomposition a été retrouvé le matin de ce mercredi dans la Ruvubu au pied de la colline Mirama, commune et province Gitega. Le chef de colline dit que le cadavre n’a pas été identifié. (Source : SOS Médias Burundi)

 

-Grogne des habitants de la commune Rumonge contre les vols qui prennent des allures inquiétantes dans cette commune. Ils demandent aux forces de l’ordre de faire tout pour arrêter le mouvement dans lequel les Imbonerakure sont pointés du doigt. (Source : Radio Inzamba)

 

-Les réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie ont annoncé au responsable de ce camp que leur sécurité n’est pas garantie lors d’une réunion animée par ce cadre à leur intention. Ils demandent de leur chercher un autre pays d’asile, ce responsable leur a signifié plutôt que des mesures draconiennes seront prises à l’encontre de quiconque tentera d’aller chercher asile ailleurs. (Source : RPA)

 

Politique :

 

-Aimé Magera, porte-parole du parti Cnl dénonce la persécution dont sont victimes les militants de son parti à travers tout le pays. Au moins 100 membres du CNL ont été arrêtés depuis son agrément sous le prétexte de réunion illégale. Certains ont été tués à Kirundo. Il prône un dialogue inclusif, libre et transparent pour sortir de la crise. (Source : La VOA)

 

-4 militants du parti Cnl sont toujours en détention au cachot du SNR à Rumonge, une semaine après leur arrestation. Ils n’ont pas encore été présentés devant un Officier de la police judiciaire. Les responsables du Cnl à Rumonge dénoncent une détention illégale. (Source : SOS Médias Burundi)

 

-Les associations PISC-Burundi et CAPES+ s’insurgent contre la condamnation par le groupe des partenaires techniques et financier du Burundi suite à la décision du CNC à l’encontre des radios VOA et BBC. (Source : Journal Iwacu)

 

-6 membres du parti CNL de la colline Ceru, zone Cewe, commune et province Kirundo sont incarcérés à Kirundo depuis ce dimanche sous l’ordre du chef de zone et du représentant communal de Kirundo du parti Cndd-fdd. (Source : RPA)

 

-Une chasse à l’homme serait en cours contre les enseignants de l’école de Gihamagara, commune et province Gitega non membres du parti Cndd-fdd sous prétexte qu’ils auraient dressé des listes des membres de la jeunesse Imbonerakure à faire échouer cette année scolaire. (Source : Radio Inzamba)

Justice :

 

-Le colonel Adrien Kadende vient de passer 6 mois à la prison centrale de Mpimba après avoir purgé sa peine. Sa famille dénonce une détention illégale. Il a été arrêté en août 2015, accusé de détention illegale d’armes alors qu’il exerçait toujours ses activités au sein de l’armée burundaise. (Source : SOS Médias Burundi)

 

-Le président Nkurunziza Pierre a interjeté appel dans le proces qui l’oppose aux 3 personnalités à savoir l’avocat Bernard Maingain, l’écrivain burundais David Gakunzi et chaine de télévision France 3 auprès de la 17ème chambre de la Cour de Paris qui avait rejeté dernièrement sa plainte. Pour l’avocat belge,’’ c’est un nouveau combat qui commence’’. (Source : RPA)

 

Droits de l’homme :

 

-Marie-Louise Baricako du mouvement des femmes et filles pour la paix et la sécurité s’insurge contre les abus sexuels dont sont victimes les femmes réfugiées en Tanzanie. Elle demande à la Tanzanie de protéger ces femmes suivant les conventions internationales qu’elle a ratifié. Au HCR de tout faire pour leur trouver un autre pays d’asile. (Source : Radio Inzamba)

 

Bonne Gouvernance :

 

-Eric Nibona, conseiller communal de la commune Giharo est incarcéré pour avoir dénoncé des irrégularités dans l’attribution du projet de construction d’un marché dans cette commune. (Source : Radio Inzamba)

 

-4 personnes composés de militaires, policiers et un civil, employés à l’aéroport international de Bujumbura ont été arrêtés pour enquête sur le vol des câbles électriques servant d’éclairage et de transmission. Un des militaires suspectés s’est suicidé à la grenade. Les services ont été perturbés causant un retard de l’atterrissage de l’avion du Rwandair. (Source : RPA)

Monitoring des Médias par la RPA

Lu 346 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 366 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha