Que cache l'arrêt des congés des militaires décidés par l'Etat-major?

juillet 19, 2016 0 2390
Rate this item
(0 votes)

L'appel lancé par l'Etat major général de l'armée aux militaires en congé leur intimant l'ordre de regagner leur camps respectifs inquiète les hommes en uniforme. Ils redoutent un recensement qui viserait l'enrôlement dans ce corps de certains démobilisés qui ont servi la rébellion du CNDD-FDD, ainsi que le remplacement des militaires décédés et déserteurs par certains imbonerakure.

 

Des informations en provenance de l'armée indiquent qu'il y a un recensement des militaires pour connaitre l'effectif actuel après que quelques uns aient désertés ce corps. Certains de ces militaires pensent que ce recensement viserait à enrôler dans l'armée certains démobilisés du CNDD-FDD et quelques imbonerakure " en remplacement des militaires décédés ou qui ont déserté ce corps suite aux menaces et des intimidations qu'ils ont subies de la part de leurs chefs hiérarchiques ", nous indiquent des sources.

 

La plupart des déserteurs seraient accusés de collaborer avec le mouvement armée FOREBU qui a déclaré son intention de combattre par les armes le pouvoir du Président Nkurunziza après qu'il ait brigué un 3ème mandat.

 

Des sources militaires font savoir  qu'ils sont inquiets par le départ de certains de leurs collègues vers une destination inconnue, des désertions cependant que leurs chefs hiérarchiques ne veulent pas signaler. La plupart de ces militaires partent et reviennent pour intégrer l'armée sans condition. Nos sources précisent qu'ils sont des anciens combattants des mouvements armées (ex-PMPA) "qui ont manifesté plus de zèle dans la repression des manifestants contre le troisième mandat de Nkurunziza".

 

Ils donnent l'exemple d'un certain Caporal du nom de Ngowe Donatien de matricule 61806. Ce militaire a été cité parmi les membres des forces de sécurité qui ont participé dans les actes de tortures, des cas d'assassinats et d'enlèvement des jeunes dans les quartiers dits contestataires de Bujumbura sous les ordres de feu Colonel Darius Ikurakure, ancien Commandant du camp génie de combat abattu au mois de mars. Selon ses frères d'armes, le caporal Ngowe se serait de nouveau volatilisé. Il a eu un congé de deux jours du 6 au 8 juin de cette année mais il n'est plus revenu à son poste d'attache, d'après nos sources. Les autres militaires s'inquiètent que le chef hiérarchique n'ait pas signalé jusqu'aujourd'hui sa désertion.

 

Ils craignent que ce militaire ne soit en train d'être utilisé dans des cas d'assassinats ou des montages contre ses frères d'armes. A part que les militaires utilisés pour ces besognes sont déployés en Somalie pour être récompensés, ils ont d'autres avantages que leurs frères d'armes ne peuvent pas bénéficier,concluent nos sources.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.