Recherche

Amakuru yo ku wa 15 Gitugutu 2019

Journal du 15 Octobre 2019

Des grossesses non désirées, facteurs principaux d’abandons scolaires à Nduta

jeudi, 13 juin 2019 10:46
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le camp de réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie observe un taux élevé d’abandons scolaires chez les jeunes. Elles sont plus de 600 à avoir abandonné l’école depuis le début de cette année scolaire. Entre autres cause, il y a les grossesses et les mariages précoces

En cette période des préparatifs d’examens de fin d’année au camp de Nduta, le constat est que plusieurs cas d’abandons scolaires s’observent de plus en plus, surtout chez les filles.

 

« Il y a certaines élèves qui ont abandonné l’école à cause des grossesses non désirées. Nous avons également beaucoup de cas d’abandons scolaires dûs à la pauvreté. Les problèmes sont multiples ici à Nduta car il ya des filles qui sont venues seules. Des hommes profitent de leurs conditions de vie difficiles. C’est ainsi qu’elles se retrouvent avec des grossesses non désirées et d’autres font des mariages précoces. » Témoigne une des élèves du camp.

 

Le nombre de grossesses non désirées a augmenté dans ce camp et les conséquences de cet abandon scolaire sont multiples. « La première conséquence c’est l’abandon scolaire. Deuxièmement, ces filles sont, la plupart du temps, obligées de faire des mariages précoces. Une fois l’enfant né, elles ont du mal à trouver de quoi le nourrir et regrettent souvent de n’avoir pas pu achever leurs études. » Poursuivent nos sources.

 

Ces élèves demandent que leur droit soit respecté. Qu’il y ait des écoles techniques pour que ces jeunes filles qui ont été contraintes d’abandonner l’école, puissent continuer leurs études.

Lu 866 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

16 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 303 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha