Recherche

Amakuru yo ku wa 15 Gitugutu 2019

Journal du 15 Octobre 2019

Les enlèvements deviennent légion au camp de Nduta

mardi, 09 juillet 2019 09:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un refugié burundais du camp de Nduta a été enlevé vendredi dernier par des agents de la police   tanzanienne. La famille et ses voisins se disent très inquiets de sa sécurité, d’autant plus qu’ils ne l’ont pas revu depuis.

 

Ce réfugié enlevé s’appelle Jean Claude Nzosaba. Il habite le village 19 de la zone 9, au numéro 82.

Nos sources à l’intérieur du camp de Nduta indiquent que Jean Claude est allé ouvrir à des gens qui toquaient à sa porte vers minuit.

Une fois la porte ouverte, il s’est rendu compte qu’il était encerclé par des policiers.

Ces derniers lui ont alors intimés l’ordre de retourner à l’intérieur et se rhabiller avant de les suivre. Depuis ce jour, poursuit notre source, personne ne l’a plus revu.

 

« Le lendemain matin, on a été le chercher au poste de police, mais ils nous ont signifié qu’il n’était pas là. »

 

Les réfugiés du camp de Nduta demandent au Haut-Commissariat des Réfugiés de leur venir en aide.

 

« Nous avons très peur car le gouvernement tanzanien a maintes fois démontré qu’il soutenait les imbonerakure envoyés par Bujumbura. Nous demandons à la Tanzanie et au HCR de respecter la convention de Genève.

A la police, nous demandons l’arrêt de cette pratique d’enlever les gens. Si quelqu’un est fautif, qu’ils suivent la procédure normale et le traduisent en justice. Et si personne ne nous vient en aide, nous allons tous y passer. »

 

Jean Claude Nzosaba ramène à 4 le nombre de réfugiés burundais du camp de Nduta enlevés par les agents de l’ordre tanzaniens en seulement 2 jours.

Lu 333 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

16 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 446 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha