Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 5 Septembre 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Politique :

-L’ancien administrateur de la commune Bugendana et 2 agents du SNR dans cette commune ont été arrêtés par le SNR ce mercredi vers le soir. Ils sont accusés de collaborer avec l’ancien 2ème Vice-président de la République actuellement en exil, Gervais Rufyikiri. (Source : Radio Inzamba)

 

-Dans une correspondance de 4 pages, 13 organisations de la société civile burundaise demandent au HCR de s’opposer au rapatriement forcé des réfugiés burundais en Tanzanie décidé dernièrement par le pays hôte. Armel Niyongere s’exprimant pour ces organisations, trouve normal que le dialogue inter-burundais qui a été piloté par ce pays tendancieux sachant bien le degré de violation des droits humains dont des assassinats au quotidien soit voué à l’échec. (Source : La VOA)

 

-A l’occasion du 25e anniversaire de la maison Shalom, sa fondatrice Marguerite Barankitse, a mis en garde la Tanzanie et la communauté internationale toute entière au cas où elles laisseraient libre l’application de la décision du rapatriement forcé des réfugiés burundais prise par ce pays hôte. (Source : Radio Inzamba)     

 

Sécurité :

 

-Les corps de Jean-Bosco Bagwizuruvugo natif de la zone Minago et Egide Kabura de la zone Gatete ont été repêchés dans le lac tanganyika en zone Gatete de la province de Rumonge. Ils avaient été blessés par un hippopotame ce mercredi, selon des sources sur place. (Source : RPA)

 

Droits de l’homme :

 

-Au moins 21 personnes ont été assassinées, une personne portée disparue, 57 arrêtées arbitrairement et 29 personnes torturées selon le rapport de l’ACAT Burundi de ce mois d’Août dernier. Cette organisation pointe du doigt la jeunesse Imbonerakure et certains administratifs et demande que les auteurs soient traduits en justice. (Source : Radio Inzamba)

 

Justice :

 

-Au cours d’une séance consacrée aux questions orales de ce 4 septembre 2019 devant les députés, la ministre de la justice, Aimée Laurentine Kanyana a reconnu que certains manquements s’observent dans différents cours et tribunaux. L’intolérance politique était au cœur des débats également à l’Assemblée nationale. (Source : Journal Iwacu)

 

-La cour suprême du Burundi a émis une citation à comparaitre à l’endroit de l’ancien président du parti Uprona, Charles Mukasi aujourd’hui en exil dans le dossier de l’assassinat du président Melchior Ndadaye. La date de comparution est fixée au 8 octobre 2019. L’intéressé nie son implication dans le dossier et parle plutôt des mobiles politiques. (Source : RPA)

 

-Ramadhan Ndikumana, militant du parti Cnl en commune Buhinyuza, province Muyinga a été arrêté par la police appuyée par l’administration sur la colline Ruvumu ce 4 septembre 2019 sous prétexte de tenir des réunions illégales. (Source : Radio Inzamba)

 

Santé :

 

-Selon le rapport du réseau des systèmes d’alerte précoce de la famine du 31 août 2019, le nombre de cas des personnes atteintes du paludisme de la première semaine du mois d’Août a connu une diminution importante, soit 24% par rapport au nombre de cas déclarés la semaine précédente. (Source : RPA)

 

Education :

 

-Grogne des enseignants des premières années de la direction communale de l’enseignement de Kayogoro, province Makamba en formation de perfectionnement contre la retenue de 5000 francs burundais sur leur per diem. Ils accusent le directeur communal de l’enseignement et l’inspecteur communal de l’enseignement en même temps secrétaire communal du Cndd-fdd d’être à l’origine de cette mesure injuste. (Source : SOS Médias Burundi)

 

Bonne Gouvernance :

 

-Dans une lettre très confidentielle adressée au président de la République, le conseiller principal à la présidence chargé des questions de l’armée demande au président de la République de réagir contre le prochain rapatriement de 100 militaires du contingent burundais de l’Amison prévu en février 2020.  (Source : Radio Inzamba)

 

Environnement :

 

-Le lac Tanganyika de plus en plus préservé. Ferdinand Niyokindi, conseiller technique de l’administrateur de Rumonge indique que des mesures ont été prises pour faire respecter l’article 5 du code de l’eau du 26 mars 2012. Entre autre, toute unité de transformation d’huile doit se doter d’un système de traitement des déchets. (Source : Journal Iwacu)

 

-Les habitants de la zone Bwiza en mairie de Bujumbura demandent le curage du caniveau de la 9ème avenue qui sépare cette zone et la zone Nyakabiga avant que le pire n’arrive. Ils craignent que leurs maisons ne soient emportées par la pluie, ils passent des nuits blanches dehors. (Source : RPA)   

 

Monitoring des Médias par la RPA

Lu 149 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 183 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha