Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

La restauration, fond d’une frustration à la Sobugea

samedi, 07 septembre 2019 21:25
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La chargée de la restauration du personnel de la Sobugea à l’Aéroport international Melchior Ndadaye perturbe les activités suite au non-respect des heures de déjeuner. Le personnel de la Sobugea a exigé que le marché de restauration soit attribué à une autre personne compétente mais les responsables de l’entreprise font la sourde oreille.

Depuis plus de deux ans, le personnel de la Sobugea réclame la rupture du contrat du marché de restauration. Ce personnel indique que la personne à qui le marché a été attribué ne respecte pas les heures du déjeuner. Au lieu de fournir le repas à midi, le repas est servi vers 14 heures. Ce retard est à l’origine de la perturbation des activités de cette entreprise. « La nourriture qui nous est servie par la prénommée Mélanie n’est pas une aide. Elle est payée par l’entreprise. C’est regrettable de voir que ce déjeuner arrive aux environs de 14 heures alors que les travailleurs rentrent à 15 heures. Vous comprenez que c’est de la honte et ça fait plus de deux fois que le personnel exige le changement du fournisseur », indique un employé de Sobugea.

 

De plus, les travailleurs de la Sobugea indiquent que l’octroi de ce marché de restauration a été émaillé d’irrégularités. « En principe pour la Sobugea, cette attribution est opérée au service des marchés publics. Pour cette dame, cela n’a pas été le cas dans la mesure où elle a soumissionné en dernier lieu. Ce sont des magouilles qui ont été faites car même son dossier n’était pas complet. C’est par après qu’elle aurait négocié avec les chargés du dépouillement qui, à leur, ont accepté de recevoir son dossier », ajoute un autre employé.

 

Le patron de la Sobugea, Joseph Nkurunziza, avait suspendu provisoirement l’octroi de ce marché. Cette suspension n’a pas été appliquée. Le président du conseil d’administration de cette entreprise s’y est opposé. « Elle a continué à commettre des erreurs malgré la réclamation des travailleurs pour le substituer. Le nouveau directeur général de la Sobugea a résilié provisoirement ce contrat. Mais, le président du conseil d’administration de la Sobugea, Sylvestre Ngendakumana, en même temps directeur général d’Air Burundi, constitue un handicap pour sa mise en exécution. Nous demandons que Mélanie soit remplacée par une autre personne qui a les compétences de respecter le contrat », révèle un agent de Sobugea.

Lu 118 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 186 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha