Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Vers un détournement des per diem des enseignants de Mishiha ?

mercredi, 11 septembre 2019 09:57
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Près de 7 millions de francs burundais, tel est le montant que la commune Mishiha prévoit retenir sur les per diem des enseignants qui viennent de suivre une formation de mise à niveau. La contribution des élections de 2020 serait l’une des raisons principales avancées par les responsables du secteur de l’éducation dans cette commune. C’est au moment où, 3 jours après la formation, ils n’ont toujours pas vu la couleur de cet argent.

Ces enseignants en colère sont ceux des classes de 1ère année de l’école fondamentale Ils prestent tous en commune Mishiha de la province Cankuzo et viennent de terminer une formation de 2 semaines. Leur inquiétude réside dans le fait qu’ils n’ont toujours pas perçu leurs per diem, et ce 2 jours après la fin desdits travaux. « Au début de la formation, on nous a dit que dans 3 jours, on nous donnera les frais de déplacement. En principe, chaque enseignant devrait toucher 25000 francs burundais. Mais nous avons reçu que dalle durant les 14 jours qu’a duré la formation. »

 

Ce qui révolte encore plus ces enseignants, révèle l’un d’entre eux, c’est qu’ils ont été contraints de donner 20 pour cent de leur dû, une injonction qui a été accompagnée par des menaces à l’endroit de quiconque de dérobera à cette obligation. « Ce qui nous a beaucoup frustré, c’est que, en cours de cette formation, nous avons reçu la visite du vice-président du parti Cndd-Fdd et celle du directeur communal de l’enseignement. Ces derniers nous ont fait savoir que, une fois l’argent recouvré, on devra contribuer à raison de 5000 francs chacun et par jour. Cet argent serait soi-disant destiné à la préparation des élections de 2020 et à la construction de la permanence du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd. Ils nous ont dit que celui qui ne cotisera pas cette somme sera sévèrement sanctionné et devra assumer les conséquences qui s’en suivraient. C’est purement et simplement inadmissible et nous considérons ça comme du vol. »

 

Ont participé à cette formation 95 enseignants, ce qui veut dire que chacun se verra retiré une somme de 70000 francs burundais. Au total, la commune Mishiha collectera un montant de 6 millions 650 mille francs burundais, un montant jugé exorbitant par les enseignants de Mishiha, surtout qu’ils ne savent pas à quoi servira tout cet argent, vu que le président a lui-même abrogé le décret portant sur la contribution électorale obligatoire. 

 

A ce propos, la rédaction de la RPA a essayé de joindre Apollinaire Minani, directeur communal de l’enseignement en commune Mishiha, ainsi qu’Alphonse Minani, vice-président du parti Cndd-Fdd pointés du doigt dans ce détournement, mais ils n’ont pas daigné décrocher leurs téléphones.

Lu 93 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 185 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha