Recherche

Amakuru yo ku wa 07 Kigarama 2019

Journal du 07 Décembre 2019

Le titulaire du centre de santé de Kivoga au cœur d’une mauvaise gestion

lundi, 02 décembre 2019 21:40
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Bureau provincial de Rutana Bureau provincial de Rutana

Le personnel du centre de santé de Kivoga zone Gitaba de la commune et province Rutana dénonce la mauvaise gestion de ce centre par son titulaire et la négligence des agents chargés de superviser le fonctionnement de ce centre. Des plaques solaires en panne depuis plus de 4 ans entraînent des conséquences en rapport avec la conservation des médicaments en cas de coupure du courant de la Regideso. 

En plus du phénomène de détournement des fonds du centre de santé de Kivoga par le titulaire Obède Laban, le personnel de ce centre accuse ce titulaire de mauvaise gestion des biens matériels de ce centre. L’exemple en date est celui des plaques solaires qui ne fonctionnent pas depuis à peu près 5 ans. Ce qui nuit à la conservation des médicaments en cas de coupure de courant de la Regideso comme l’indique l’un des infirmiers de ce centre de santé. « Les médicaments sensibles à la coupure du courant électrique sont notamment les vaccins et les antigènes. Les plaques solaires que dispose ce centre ont été mal installées et elles n’ont jamais été utilisées. Le titulaire n’a jamais pensé aller chercher des techniciens compétents capables de réinstaller ces plaques solaires pour les utiliser en cas de coupure de courant de la Regideso. Aujourd’hui, les médicaments peuvent passer deux ou trois jours dans des frigos sans électricité et ils sont utilisés dans l’état où ils se trouvent avec tous les risques qu’ils peuvent entraîner chez les patients. », s’est plaint un infirmier.      

 

Vendredi dernier, les enfants n’ont pas été vaccinés car le personnel craignait pour la qualité des vaccins à cause de la coupure du courant de la Regideso. Le même personnel accuse les agents superviseurs parmi lesquels l’épouse du titulaire Obède Laban de ne pas accomplir leur rôle comme il faut. « Depuis son arrivée en tant que titulaire de ce centre, son épouse étant l’un des agents superviseurs du district sanitaire s’occupe toujours de la supervision des finances et elle n’a jamais fait des recommandations. La mauvaise gestion qui a été dénoncée par le comité de gestion aurait été faite en premier lieu par ces agents superviseurs. Ce qui n’a pas été le cas. », a ajouté un autre infirmier.

 

Le personnel du centre de santé Kivoga dénonce également le détournement des fonds destinés à l’entretien d’une moto qu’il utilise mais appartenant à son épouse, agent superviseur du district sanitaire. Contacté à ce propos, Obède Laban, titulaire du centre de santé de Kivoga, s’est réservé de tout commentaire.     

Lu 125 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 104 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha