Recherche

Amakuru yo ku wa 05 Ndamukiza 2020

Journal du 05 Avril 2020

Les réfugiés accusent le personnel du HCR en Tanzanie de collaborer avec le service secret burundais

lundi, 03 février 2020 11:09
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les réfugiés burundais ont adressé, ce samedi, une correspondance au Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés pour dénoncer le comportement de certains employés du HCR dans les camps en Tanzanie. Ces réfugiés résidant dans les camps tanzaniens expliquent à Filippo Grandi que ces employés du HCR participent dans la commission des abus envers les réfugiés, les assassinats y compris.  

 Dans cette correspondance, ces réfugiés exposent des problèmes qu’ils rencontrent dans les camps en Tanzanie.

Des problèmes qui, selon eux, sont principalement causés par des employés du HCR opérant à l’intérieur de ces camps. Ces réfugiés de Nyarugusu, Nduta et Mtendeli citent des noms dans cette correspondance rédigée en anglais. Ces réfugiés jugent dangereux de parler de leurs problèmes à ces employés du Haut-Commissariat pour les Réfugiés.

 

« Les  employés du HCR dont nous avons dévoilé les noms n’écoutent pas les réfugiés. Plutôt ils se moquent d’eux. Il n’est pas rare que des réfugiés  qui se confient à eux  se retrouvent peu après arrêtés par la police. Il faut  que  le HCR sache qu’on n’a pas confiance en eux’’.

 

Ces réfugiés accusent ces employés du HCR de collaborer étroitement avec les agents du service de renseignement burundais pour les malmener. Selon eux, ces employés du HCR reçoivent régulièrement de l’argent envoyé par le gouvernement du Burundi. Ils affirment qu’ils détiennent des preuves qu’ils peuvent montrer en cas de besoin.

 

A part ces agents du HCR, les réfugiés pointent du doigt la police tanzanienne.

 

« Des réfugiés sont enlevés et tués mais ces policiers n’interviennent jamais. Les camps ne cessent de se faire attaquer par des hommes armés mais on ne les a jamais vus intervenir. Nous pensons que leur réaction est conséquente », se lamente l’un des rédacteurs de la correspondance.

 

En plus de ces deux catégories, les réfugiés évoquent également d’autres réfugiés qu’ils qualifient de pseudo-réfugiés envoyés clandestinement par le gouvernement burundais dans les camps en Tanzanie.

 

« Nous avons également mentionné les noms de certaines personnes qui sont assimilées aux réfugiés. Ces personnes passent tout leur temps dans les véhicules du HCR et de la police. Au HCR, on les reconnaît comme des réfugiés mais, en réalité, elles sont en mission’’, rapporte l’un des réfugiés.

 

La rédaction de la RPA a essayé de contacter Elisabeth KATE, représentante du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés en Tanzanie mais elle n’a pas décroché son téléphone portable.

Lu 330 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

6 avril 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 158 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha