Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 17 Avril 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Politique :

-Désormais aucune autorité du pays ne sera plus autorisée à prendre la parole pendant la messe. Cela ressort d’un communiqué sanctionnant la réunion des évêques du Burundi du 9 Avril 2019 tenue à Ngozi et sorti ce dimanche 14 avril 2019. (Source : La VOA)

 

-Les élections présidentielles, des députés et de conseils communaux auront lieu désormais le même jour, selon le projet de loi portant révision du code électoral amandé ce mercredi par l’Assemblée nationale. (Source : Radio Isanganiro)

 

Sécurité :

 

-Nestor Nsengiyumva, un détenu de 25 ans, originaire de la commune Mutaho, province Gitega a été gravement battu par d’autres détenus dans la nuit du 16 avril à la prison centrale de Gitega. Des sources sur place indiquent qu’il a succombé à ses blessures à l’hôpital de Gitega. (Source : SOS Médias Burundi)

 

Droits de l’homme :

 

-Les nombreux réfugiés burundais en Tanzanie ayant subi des traitements cruels leur infligés par les services de renseignement révèlent que certains de leurs organes ont perdus leur virilité suite à ces tortures. (Source : RPA)

 

-Le ministère de la sécurité publique a enregistré 310 cas de violences basées sur le genre (VBG) au cours du 1er trimestre 2019. Alain Guillaume Bunyoni, Ministre en charge de la sécurité publique promet de tout mettre en œuvre pour remédier à cette situation. C’est au moment où la concertation des collectifs des associations féminines de la région des Grands lacs rapporte plus de 50 mille cas de 2016 à septembre 2018. (Source : Journal Iwacu)

 

Santé :

 

-Le ministère de la santé a sorti une note explicative aux médecins-directeurs que l’exigence du mari pour accompagner sa femme enceinte pour bénéficier de la gratuité des soins dans les services de santé n’est pas conforme à la loi. (Source : RTNB)

 

Education :

 

-L’honorable Fabien Banciryanino s’insurge contre le renvoi de sa fille au Lycée de Nyakabiga pour cause de tatouage sur son corps. Il indique que c’est une mesure illégale, qui n’a suivi aucune procédure et consécutive à son appartenance politique. (Source : Radio Inzamba)

 

Société :

 

-D’après le psychologue clinicien, Gervais Irankunda, les violences verbales constituent la cause principale des divorces, ces derniers temps au Burundi. Dans 5 tribunaux de résidence de Bujumbura, 70% des demandeurs de divorce sont des hommes depuis 2015. (Source : Journal Iwacu)

 

-Les habitants du sud de la ville de Bujumbura ont pris la décision de s’organiser pour essayer de boucher les trous faute des services habilités pour que les routes soient plus ou moins praticables. (Source : RPA)

 

-Grogne des exploitants d’or en zone Munagano, province Muyinga sommés d’arrêter ces activités par l’autorité administrative sans autres formes de procès. (Source : Radio Inzamba)

 

Monitoring des Médias par la RPA

Lu 246 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 244 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha