Recherche

Amakuru yo ku wa 24 Nzero 2020

Journal du 24 Janvier 2020

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 12 Décembre 2019

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Politique :

-Rémy Havyarimana secrétaire du parti Cnl dans la zone Kanyosha a été enlevé le soir de ce mercredi 11 Décembre près de chez lui au quartier Kizingwe Bihara, zone Kanyosha. Il aurait été kidnappé par des agents du SNR d’après des témoins. Un élu collinaire a été arrêté dans le quartier Kajiji de la même zone. (Source : SOS Médias Burundi).

 

-Certains habitants de la commune Ntahangwa s’insurgent contre l’octroi clandestin des fausses cartes nationales d’identité qui viserait la fraude des prochaines élections de 2020. C’est le cas de la zone Cibitoke où ces cartes sont  distribuées aux membres du parti au pouvoir dans le bureau du chef de zone depuis le début de cette semaine sous la supervision des imbonerakure.  (Source : Radio Inzamba)

 

-Certains habitants de la province ayant changé d’adresse après l’adoption de la nouvelle constitution en 2018 désireux de se faire inscrire suivant leurs nouvelles adresses pour pouvoir participer aisément aux prochaines élections de 2020 s’insurgent contre le refus de ce plein droit par les agents recenseurs de ma CENI. (Source : Radio Inzamba) 

 

Justice :

 

-L’ancien président du conseil communal de Nyabikere, province Karusi et membre influent du parti Cndd-fdd Jean Baptiste Bangirimana a été arrêté avec son beau-frère mardi dernier à son domicile au chef-lieu de la commune Nyabikere par la police. Ils ont été conduits au cachot du commissariat provincial de la police à Karusi. Ils seraient soupçonnés d’avoir tenté d’assassiner l’administrateur communal. (Source : SOS Médias Burundi)

 

Sécurité

 

-Un corps d’une femme tuée poignardée a été découvert au bord du lac Tanganyika près du bistrot du bar appelé ‘’Kapela’’ sur la colline Kinyinya, comme Mutimbuzi, province Bujumbura. L’administrateur communal a ordonné son enterrement ce mercredi sans aucune identification. (Source : RPA)

 

-Arrestation par la police tanzanienne d’un groupe de gens dont le responsable du SNR en commune Nyanza-Lac, province Makamba en pleine réunion au camp de réfugiés de Nyarugusu en Tanzanie que le dit groupe avait organisé lui-même. (Source : RPA)

-Dans son rapport sorti  ce jeudi  Human Rights Watch  indique que les réfugiés  burundais rapatriés de la Tanzanie sont obligés de reprendre le chemin de l’exil suite aux menaces des imbonerakure allant jusqu'à leur dérober leurs paquets retour. (Source : RPA)

 

Droits de l’homme :

 

-Les réfugiés burundais vivant dans la ville de Kigali ont organisé ce jeudi une messe de requiem au centre Christus de Remera en mémoire de plus de 80 personnes tuées en date des 11 et 12 Décembre 2005 dans différents quartiers de la ville de Bujumbura après les attaques contre des camps militaires. (Source : RPA)

 

-L’organisation Human Rights Wath (HRW), affirment que les 163 000 réfugiés burundais en Tanzanie et demandeurs d’asile subissent des pressions de toute forme pour rentrer de force. La peur, des arrestations intempestives, des enlèvements et des expulsions les poussent à quitter ce pays. (Source : VOA)

 

Economie :

 

-Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a rassuré dans une conférence de presse animé ce jeudi ceux qui doutent encore de l’efficacité de l’engrais produit par FOMI. Il a affirmé que FOMI ne ménage aucun effort pour promouvoir efficacement en qualité et en quantité l’agriculture au Burundi.  (Source : RPA) 

 

Société

 

- Plus de 14000 jeunes filles âgées entre 12 ans et 19 ans ont abandonné l’école pour des grossesses non désirées durant la période de 2009 à 2016 selon le FNUAP. Jeanine Ihorihoze, directrice en charge du suivi des grossesses non désirées en milieu scolaire parle de la démission de certains parents dans l’éducation de leurs enfants sans oublier les enseignants qui abusent de leurs écolières.  (Source : Journal Iwacu)

 

-En marge des cérémonies d’enterrement des 26 victimes des derniers éboulements survenus à Mugina ce jeudi, le ministre de l’intérieur Pascal Barandagiye a annoncé que les populations vivant dans les zones menacées par des éboulements en commune Mugina, province Cibitoke seront bientôt délocalisés dans des nouveaux villages pour leur protection. (Source : VOA)    

 

Monitoring des Médias par la RPA

 

Lu 297 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 janvier 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 290 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha