Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Quel sort réservé aux militaires ramenés de la RDC ? Les familles s’inquiètent

Quel  sort réservé aux militaires ramenés  de la RDC ? Les familles s’inquiètent

Les familles des militaires qui ont été arrêtés et emprisonnés pour avoir refusés de combattre le M23 s’inquiètent pour leur sécurité. Après presque deux mois d’incarcération, leurs familles ne les ont jamais vus.

Des centaines de militaires burundais  ont été rapatriés de la République Démocratique du Congo au début du mois de décembre dernier et  ont été incarcérés dans  différents camps militaires, accusés de révolte  pour avoir refusé de livrer bataille au  mouvement M23, une rébellion  qui combat  le régime de la République Démocratique du Congo.

Les raisons avancées par ces militaires sont entre autres : l'obligation de porter la tenue militaire des  FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) sans aucune explication, le manque d’équipement militaire adéquat leur permettant  de combattre le M23 ainsi que le manque de coordination entre les différents groupes armés aillés aux FARDC contre le M23. Ces militaires burundais  expliquaient  également que les armes lourdes  étaient entre les  mains des FARDC. Et ces derniers lorsqu’ils voyaient qu'ils étaient menacés par les combattants du  M23, se repliaient en débandade laissant ces équipements lourds à l’ennemi qui les a utilisés  contre ces militaires burundais.

Toutes ces explications n'ont pas cependant  empêché  les autorités burundaises de le mettre en prison. Ils ont été éparpillés dans différents camps militaires, notamment à Muzinda, Mujejuru et la police militaire situé en Mairie de Bujumbura.

Privé de tout droit de visite toute la période d'incarcération  dans ces différents camps militaires, les familles de ces militaires ont appris de la part de leurs collègues, qu’ils ont été transférés  au cours de la 3ème  semaine de ce mois de janvier dans différentes prisons du pays notamment la prison centrale de Mpimba à Bujumbura, Bururi et Ruyigi.

Certaines familles  n'ont pas pu trouver les leurs  dans ces prisons  et  sont en alerte d'autant plus que les  autorités  militaires ne veulent pas les informer sur le sort des leurs.

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 226 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech