Arrêt des activités au Lycée de Mwaro suite à la mauvaise gestion de la Covid-19

Les enseignants du Lycée de Mwaro observent un mouvement de grève depuis ce lundi 18 janvier. Ces enseignants exigent d’être dépistés à la Covid-19 après la découverte de plusieurs cas d’élèves testés positifs à cette maladie.

Différentes sources de la RPA en province Mwaro font savoir que plus de 50 élèves du Lycée Mwaro ont été testés positifs au coronavirus vers la fin de la semaine dernière. Malgré ce nombre élevé de cas, aucune mesure n’a été prise. Raison pour laquelle, les enseignants ont entamé un mouvement de grève pour demander d’être dépister.   

« Au total, 80 élèves ont été testés positifs au coronavirus et certains ont été confinés en Mairie de Bujumbura et à l’hôpital de Kibumbu. Malgré cela, les enseignants n’ont pas été dépistés et réclament des tests compte tenu des absences qui se remarquent en classe. Ils demandent qu’il y ait d’abord un dépistage sur tout l’établissement, c’est-à-dire de tous les élèves et enseignants, afin qu’il reste ceux qui seront testés négatifs », a indiqué un habitant de Mwaro.

Pour le moment, ces enseignants subissent des menaces et intimidations de la part des administratifs et des agents des services secrets. « Certaines autorités commencent à menacer ces enseignants. Elles envoient les agents de la documentation pour les intimider. Personne ne sait ce qui va se passer », a révélé un des parents d’élèves.

La population en général et les parents des élèves du Lycée de Mwaro en particulier soutiennent cette proposition des enseignants qu’ils jugent utile pour ces derniers et pour toute la population scolaire