L’azithromicyne, une cure qui coûte les yeux de la tête à Mabanda

Le prix de l’Azithromicyne prescrit par les médecins aux patients atteints de la COVID-19 a, ces derniers jours, grimpé à Mabanda en province Makamba. Les malades crient à la spéculation de ce remède et alertent le gouvernement.

Depuis une semaine, l’azithromicyne est presque introuvable dans les structures sanitaires publiques de la commune Mabanda. Les malades atteints de la Covid-19 font savoir qu’ils sont obligés de trouver ce médicament dans des pharmacies privées. Pire encore, les pharmaciens ont revu à la hausse le prix de ce médicament qui est passé presque du simple au double. 

‘’ Ce médicament coûtait 3.000 francs burundais et actuellement il s’achète à 5.000. Par exemple, si on t’exige de prendre une cure de trois boîtes, tu es obligé de dépenser 15.000 francs burundais. Moi et mes trois enfants sommes malades. Ce montant est vraiment énorme sans oublier que cette pandémie nous a surpris dans une situation d’extrême pauvreté. Nous ne comprenons pas pourquoi les pharmaciens spéculent sur ce médicament », s’indigne un des requérants.

Ces malades demandent au gouvernement de faire respecter le prix de ce remède. Nous avons tenté de joindre le gouverneur de Makamba Françoise Ngozirazana, mais elle n’a pas décroché son téléphone.