Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le directeur communal de l’enseignement de Mutaho accusé de corruption et de favoritisme

Les habitants de la commune Mutaho en province Gitega s'insurgent contre la corruption qui s'observe dans la passation de test d'entrer en fonction d’enseignant dans cette commune. Ils accusent le directeur communal de l'enseignement de Mutaho de tremper dans les affaires de corruption en retenant ceux qui lui ont donné des pots de vin.

 Une des preuves que les habitants de la commune  Mutaho, qui ont passé le test d’entrée dans l’enseignement, ont contre Anatole Mbazumutima le directeur communal de l’enseignement, c’est que, d’après eux, il a apporté le test après l’avoir descellé.

Un autre fait, c’est que ces habitants ont également été surpris quand ils ont constaté que parmi la liste des personnes retenues figuré un certain Eric. Ce dernier a été retenu dans les conditions inconcevables vu qu’il n’a jamais fait de bénévolat dans l’enseignement. « Concernant l’examen que nous avons fait, nous avons découvert qu’il l’avait donné à quelques-uns. Il y en a ceux qui ont été permis de noter de nouveau les réponses après l’examen moyennant une somme de 600 milles francs. Et cela a permis à Eric d’être retenu. Il ne faisait même pas le bénévolat, mais sur la liste il vient en tête. C’est donc inacceptable », martèle notre source. 

Anatole Mbazumutima est également accusé d’avoir favorisé un imbonerakure du parti CNDD-FDD en le faisant passer sur huit autres candidats qui avaient plus de points que lui. « Le responsable des imbonerakure prénommé Diomède a eu la place en premier, au cours de remplacement, en dépassant huit autres personnes qui étaient devant lui », dénoncent ces habitants.

Ces habitants de Mutaho indiquent que la passation d’un examen de telle ampleur devrait être préparé et surveillé par la direction provinciale de l’enseignement. Quant aux déviations d’Anatole Mbazumutima, ceux qui ont passé le test réclament qu’il soit annulé et être refait de nouveau afin d’embaucher ceux qui le méritent vraiment sans favoritisme. Ils demandent aussi que des enquêtes soient menées sur lui concernant ces pots de vin dont il est accusé par la population.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 171 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech