Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des glissements de terrain font des victimes sous le silence complice du gouvernement.

Depuis 2019 à aujourd’hui, des personnes continuent de mourir dans différentes provinces du pays suite au glissement de terrains pendant l’extraction légale ou illégale de l’or. Les familles de ces personnes ne sont pas indemnisées et le gouvernement ne fait rien pour empêcher de tels accidents qui continuent d’endeuiller le Burundi.

Ces dernières années, des gens meurent pendant l’extraction de l’or et d’autres minerais dans différentes provinces du pays. Les provinces les plus touchées sont celles de Cibitoke, Muyinga et Kayanza

En province Cibitoke, 12 orpailleurs ont déjà trouvé la mort suite au glissement de terrain durant ce mois d’avril. Ces derniers s’ajoutent à 20 autres personnes mortes dans les mêmes circonstances au mois d’août en 2021 dans les communes de Mugwi et Mabayi

Ces orpailleurs de Cibitoke sont également victimes des vols et des tueries. A titre illustratif, 6 orpailleurs ont été tués pour effacer les traces par un groupe de militaires et imbonerakure après les avoir volé tout l’or qu’ils avaient déjà extrait. C’était en commune Mabayi au mois de février 2019.

Ce qui chope le plus la population est que l’administration se met directement à sortir des communiqués selon lesquels ces orpailleurs travaillent dans l’illégalité. Le gouverneur Carême BIZOZA n’a fait qu’appeler ceux  qui veulent extraire de l’or de se regrouper dans des coopératives.

En commune Kabarore de la province Kayanza, 6 orpailleurs qui travaillaient en toute légalité sont morts suite au glissement du terrain. Leur chef du nom de Vincent a indiqué dans son rapport qu’ils étaient des voleurs venus extraire de l’or la nuit dans l’optique de ne pas l’indemniser leurs familles. Selon nos sources, les familles des disparus n’ont jamais été indemnisé parce qu’ils n’ont nulle part où se plaindre suite à la corruption de l’administration, de la police et de la justice de Kayanza par ce Vincent.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 354 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech