Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des habitants de la zone Buterere craignent une spoliation de leurs terrains

Des habitants de la zone Buterere craignent une spoliation de leurs terrains

Les  propriétaires de parcelles du  quartier Buterere 1 cellule 3 de la zone Buterere, commune Ntahangwa, en mairie de Bujumbura n’ont plus droit de construire dans leurs parcelles depuis bientôt une année. L’administration à la base veille au respect de cette mesure, que ces propriétaires  de parcelles disent jusque-là ignorer les raisons. Ils craignent une spoliation.

 Ces propriétaires de parcelles de la cellule 3, quartier Buterere 1 sont à plus de 200. Depuis le mois de janvier cette année, ils n’ont plus le droit de bâtir dans leurs parcelles. Les autorités administratives locales leur interdisent toute activité, évoquant simplement l'absence d'autorisation, déplore un des propriétaires de parcelles. Pourtant ces détenteurs de parcelles affirment qu’ils n’ont jamais  été  officiellement signifiés des raisons de cette interdiction.

L’administration à la base, le chef du quartier Buterere 1 et le chef de la zone Buterere,  profiteraient de la situation pour remplir leurs poches. Alors que  l’interdiction concerne  la  construction dans des terrains encore vides, même ceux qui désirent  réhabiliter les maisons qu’ils occupent déjà doivent verser  des pots-de-vin à ces administratifs, révèlent nos sources.

Ceux qui le font  sans avoir donné de l’argent à ces administratifs sont emprisonnés. ‘’Un des habitants de la cellule  a été mis aux arrêts  mercredi 22 novembre parce qu’il réhabilitait la fosse septique.’’ Témoigne un des habitants de la localité qui précise qu’il n’a été relâché que sur intervention de l’administrateur de la commune Ntahangwa.

Un matin du  mois de janvier cette année 2023, le ministre en charge des infrastructures et le maire de la ville de Bujumbura s’y sont rendus pour  superviser la démolition des maisons de ce quartier. Après démolition de quelques maisons, l’opération a été interrompue et ces autorités sont reparties.  

Sur les micros des journalistes sur place, ces autorités ont annoncé que la localité est invivable, tous ceux qui y habitent devront quitter. Ce matin-là, les habitants de la localité ont été surpris par cette opération. Ils expliquent qu’ils n’avaient pas été avertis et ignorent donc les raisons.

Sans information, les propriétaires de parcelles de cette cellule 3 du quartier Buterere 1 craignent une spoliation. Ils demandent de la lumière. Si le gouvernement veut qu’ils quittent la localité, ils réclament  une indemnisation car ils ont acquis ces parcelles en bonne et due forme.

Cette cellule 3 du quartier Buterere 1 est située à quelques mètres des bassins contenant les eaux usées de la station d’épuration de Buterere.

Nous n’avons pas pu avoir la réaction du maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 877 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech