Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Grognes et lamentations au sein des commerçants qui exerçaient aux alentours du marché de Kinama

Certains commerçants qui exerçaient aux alentours du marché de Kinama, ne vaquent plus à leurs activités depuis ce lundi, faute de stands. C’est après que le ministre de l’intérieur ait ordonné à tous ces commerçants de poursuivre leurs activités dans les enceintes dudit marché.

Toutes les activités de commerce qui se faisaient aux alentours du marché de Kinama ne sont plus autorisées depuis ce lundi. Selon les informations en provenance de la zone Kinama, cette décision a été prise pour mettre en exécution la mesure du ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique selon laquelle tous les commerçants devront désormais prester à l’intérieur et non tout autour des marchés. Pour le moment, certains commerçants sont dans la désolation totale.

En effet, les commerçants qui se sont entretenus avec la RPA révèlent qu’ils ne savent plus comment ils vont gagner leur vie vu que les marchés sont bondés, à tel enseigne qu’ils n’ont trouvé aucun stand libre.  ‘’ Le marché est totalement plein car quand le marché de Kamenge a pris feu, les commerçants de ce marché se sont installés ici. Comprenez donc bien que nous ne pouvons en aucun cas avoir de place à l’intérieur du marché de Kinama pour y exercer nos activités.’’ A déploré un de ces commerçants.

Bon nombre de ces commerçants affirment que cette activité était leur seul gagne-pain, d’où ils demandent au ministre de l’intérieur de leur trouver un autre endroit où exercer leurs activités. ‘’ Nous demandons au ministre de l’intérieur de sursoir sur sa décision en attendant que cette mesure soit bien planifiée parce que nous aussi payons des taxes et impôts. Il en va pour la survie de nos familles, en particulier nos enfants.’’ A imploré un autre commerçant.  

Ces grognes et lamentations se remarquent aussi au sein des commerçants qui exerçaient leurs activités dans les environs du marché de Jabe situé en zone Bwiza. Les commerçants qui n’ont pas pu avoir de places dans ce marché, indiquent avoir adressé une lettre au maire de la ville et au ministre de l’intérieur pour exposer leur cas, mais leurs doléances sont restées sans réponse.

La rédaction de la RPA n’a pas encore pu joindre le commissaire de police chef Gervais Ndirakobuca, ministre de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique, pour de plus amples éclaircissements.

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 386 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech