Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’administrateur de la commune Buraza contredit son ministre.

L’administrateur de la commune Buraza en province Gitega passe outre les directives de son ministre de tutelle. Ce dimanche, il a rappelé aux habitants de sa commune de s’acquitter des  frais d’entretien d’eau potable  pour éviter des sanctions. Pourtant,  le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique a récemment suspendu la collecte de cet argent dans tout le pays.

Ce dimanche, un communiqué de l’administrateur communal de Buraza, Désiré NIYONGABO,  a été lu dans toutes les églises. Cet administratif a rappelé aux habitants de sa commune de s’acquitter de leur contribution à l’entretien des réseaux d’eau potable. Chaque ménage paye annuellement 600 francs burundais. L’administrateur promet des sanctions à celui qui ne s’en acquittera pas.  

Le communiqué a étonné les habitants de cette commune  bien informés que le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique Gervais NDIRAKOBUCA  a suspendu la collecte de cette contribution. « Nous avons donc été surpris d’entendre dans un communiqué lu dans l’église que celui qui n’a pas encore payé cette somme de 600 francs burundais s’expose à des punitions. Nous ne savons plus quoi faire », a confié à notre rédaction un citoyen de la commune.

De plus, ces habitants précisent que c’est la population même qui se charge de payer le technicien lorsque la fontaine est bouchée pour ceux qui utilisent l’eau de la fontaine. « Pour nous qui puisons de l’eau sur la fontaine, personne ne vient pour nous dépanner si la fontaine se bouche. C’est toujours la population qui se charge de payer le technicien », a –t- il ajouté.

Dans une lettre adressée aux gouverneurs de province et au maire de la ville de Bujumbura le 15 octobre dernier, le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique leur demande de suspendre la collecte des fonds auprès des ménages qui est destinée à l’entretien des réseaux d’eau potables. Gervais NDIRAKOBUCA demande aussi aux gouverneurs de s’assurer que les budgets des communes de leurs ressorts contiennent une rubrique destinée à l’entretien du réseau d’eau de leur circonscription.

A ce propos, la rédaction de la RPA n’a pas encore pu joindre Désiré NIYONGABO,  administrateur de la commune Buraza, pour plus d’explication.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 120 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech