Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les agents de la Regideso de Rumonge exigent des pots de vin.

Grognes de certains habitants de la province Rumonge contre un mauvais service offert par les agents de la REGIDESO. Pour avoir un service, ces habitants indiquent que les agents de la REGIDESO exigent des pots-de-vin.

Ces habitants de la province de Rumonge qui s’indignent sont ceux qui sollicitent des compteurs pour l’électricité ou l’eau et ceux qui demandent la réparation des pannes des compteurs. Ceux qui demandent de nouveaux compteurs révèlent qu’ils déposent des dossiers de demande et tout le nécessaire mais qu’aucune suite favorable n’est réservée à leurs demandes. Cet habitant affirme qu’il vient de passer plusieurs jours sans électricité alors qu’il a payé tout le nécessaire à la REGIDESO. Pour lui, c’est un manque de considération envers un client. « Je suis allé demander un compteur pour électricité à la REGIDESO. Je me suis également acquitté de tout le nécessaire pour que je l’obtienne mais en vain. Je viens de passer des mois et des mois sans électricité et j’ai opté de laisser tomber. Si tu vas demander un service à la REGIDESO, c’est comme si tu vas solliciter une aide alors que c’est un service payant. En principe, si tu demandes un compteur à la REGIDESO c’est synonyme que tu deviens un client qui donne son argent et de son côté un fournisseur qui enregistre des bénéfices. Mais, le constat est qu’ils semblent ne pas se souvenir qu’un client soit traité comme un roi ou comme un gendre. Qu’il doit donc être bien traité ».

Ces habitants accusent également les agents de la REGIDESO de commettre des vols au moment de l’achat d’un compteur. Ici, ils expliquent que les factures sont arrondies aux achats d’équipements normalement offerts par la REGIDESO. Ces équipements ne sont pas inscrits sur les factures données, témoignent nos sources. Celui qui ose demander la cause de cette surfacturation se voit signifier que ce sont les affaires qui ne lui concernent pas.

Pour avoir un service des agents de la REGIDESO, les clients affirment qu’ils sont obligés de donner des pots-de-vin, révèlent nos sources. « Il n’y a aucun agent de la REGIDESO qui te rend un service sans lui donner de l’argent. S’il y a par exemple une panne sur un transformateur, il ne peut même pas monter sur un poteau sans avoir reçu un billet de 10 milles francs burundais. Pour chaque service petit ou grand, tu dois lui donner de l’argent. On se demande s’ils ne sont pas rémunérés mensuellement. Alors, quel est l’intérêt de cette compagnie pour le bien-être de la population ? Son travail consiste en quoi au juste ? »

Ces habitants de Rumonge demandent l’intervention du directeur général de la REGIDESO pour se rendre compte des pratiques qui se font dans cette province.

A ce propos, la rédaction de la RPA n’a pas réussi à joindre le directeur général de la REGIDESO, Major Jean-Albert Manigomba, pour entendre sa réaction.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 150 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech