Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les policiers de Gitega accusés des vols sur motos

Certains policiers de la province Gitega sont accusés de vols par les conducteurs de taxis- motos. Ces derniers indiquent que sous prétexte de contrôler des documents les policiers saisissent leurs motos à leur insu et leur volent des pièces et du carburant.

Les propriétaires de motos ainsi que les transporteurs accusent de vols les policiers au cours des activités de contrôle des documents attestant le paiement de l’impôt de l’OBR. Cette catégorie de la population indique que souvent ces motos sont arrêtées et garées dans des endroits  inconnus. Ce qui la pousse à croire que ces motos ont été volées.

Ce propriétaire d’une moto dit que ces policiers ne pensent même pas de contrôler si le conducteur de la moto s’est acquitté de l’impôt de l’OBR. « La façon dont nos motos sont arrêtés, c’est à l’image d’un cambriolage. Ils viennent et prennent nos motos sans qu’on le sache. S’ils retrouvent les motos au parking ou dans la rue, ils les prennent automatiquement. Celles qui ont des clés-contacts, ils les allument et partent tandis que celles qui n’en ont pas ils les tirent par la main. Ce qui est attristant est que des fois ils peuvent te prendre la moto alors que tu es soit à l’intérieur d’une banque, d’une église ou d’un hôpital », se lamente un propriétaire de moto.

Nos sources révèlent également que ceux qui sont surpris par l’absence de leurs motos là où ils les avaient garés demandent aux individus présents sur place et ces derniers leur répondent que c’est la police qui les a saisies. Arrivés à la police, les conducteurs de motos constatent des changements sur leurs motos, indique cette source. « Ils retirent des pneus et les changent. Certains policiers qui possèdent des motos profitent pour changer les pneus avec ceux qui sont neufs retirés de nos motos. Aussi, ils vident le carburant du réservoir et ils n’ont même pas pitié surtout que ces deniers jours il s’observe la pénurie de ce produit. Nous avons souvent de petites quantités de carburant. Franchement, ce comportement nous rend nerveux », a t- il ajouté.

Ces propriétaires et conducteurs de motos demandent à l’administration de suivre de près le comportement de ces policiers.

La rédaction de la RPA a essayé de joindre  le gouverneur de la province Gitega, Venant Manirambona mais en en vain.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 139 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech