Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les retraits de passeports à la PAFE sont teintés de corruption

Un flou plane dans l’octroi des passeports aux personnes qui attendent avec des reçus de paye. Aucun ordre n’est suivi dans l’octroi des documents de voyage d’où l’usage des pots de vin pour pouvoir les récupérer.

Depuis un certain moment, les personnes qui vont à la PAFE pour demander des documents de voyages ne sont pas servies. Notre source fait savoir qu’il y en a ceux qui ont payé des passeports depuis  6 mois  mais qui sont toujours en attente. Ce qui fâche dans tout ça, selon toujours notre source, est que moyennant les pots de vin les derniers sont servi avant ceux ayant déposé en premier. « Il y a des gens qui ont déposé leurs demandes de passeport en octobre de l’année dernière dont moi. Mais, ce qui est étonnant est que quand tu vas prendre des nouvelles de ce passeport ou laissez-passer tu trouves qu’il y a ceux qui ont déposé après toi  qui ont été déjà servis. Si tu manques le tien, on te dit d’aller demander au niveau supérieur », révèle notre source.

Une source de la RPA dans les bureaux de la PAFE fait savoir que ces derniers jours les documents des personnes qui ont déposé à la fin de l’année dernière étaient en train d’être confectionnés à base d’un lot de 5 milles nouveaux livrets impoortés. Toutefois, notre source confirme les grognes en rapport avec l’usage des pots de vin pour être servi en premier. «  Avec cinq milles livrets importés,  c’était prévu qu’on va fabriquer les passeports pour ceux qui ont déposé à partir de  septembre 2021.  Plusieurs personnes ayant déposé en octobre ont été servi. Aujourd’hui,  on continue de fabriquer d’autres passeports pour servir le reste de ceux qui n’ont pas été servi depuis décembre. Mais les grognes en rapport avec le favoritisme et les pots de vin sont fondées car il y en a ceux qui ont déposé au cours d’un même mois mais dont l’un a été servi tandis que  l’autre non », déclare notre source à la PAFE.

La rédaction de la RPA a contacté CPP Maurice MBONIMPA, commissaire général des migrations pour la question du flou autour de l’octroi des documents de voyages et la corruption qui y est  signalé mais il a préféré ne pas décrocher son téléphone.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 384 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech