Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Malversations et vols signalés à l’hôpital de Mukenke.

Les malversations et les vols continuent à  s’observer à l’hôpital de Mukenke en commune Bwambarangwe de la province Kirundo.  Certains travailleurs de cet hôpital révèlent que  de nombreux matériels ont été volés et suspectent le directeur de cette structure sanitaire.

 Parmi les matériels déjà volés  à l l'hôpital de Mukekenke figure un appareil qui aide les malades ayant un problème de respiration et le stérilisateur. Selon certains travailleurs à cet hôpital, l’un des matériels récemment disparus aurait une valeur de 12 millions comme le témoigne notre source. « Il y a un appareil appelé stérilisateur disparu en date du 15. Le samedi, il n’y avait de travail et c’est dimanche qu’on a constaté que cet appareil n’est pas là. Cet appareil pèse cinq cent kilos  ou même plus. Il était dans un endroit caché. Je peux dire dans une salle d’opération ».

 Les travailleurs de cet hôpital font savoir que le directeur a mis en place une commission chargée d’enquête alors qu’il y a la police. Ils pensent que cet appareil serait caché dans un endroit et que le matériel disparu sera ramené lorsqu’on  décidera son remplacement. « Ce qui est étonnant, on ne peut  pas mettre en place une commission d’enquête faite du personnel de cet hôpital. En cas de vol, l'enquête est menée par la police et non par des civiles. Les travailleurs estiment que l’enquête devrait commencer par les employés qui avaient travaillé ce jour-là. Vu  l'importance qu’il accorde à ce cas de vol, les travailleurs pensent qu’il a caché cet outil d’une valeur de près de 12 millions pour le ramener après prétextant que c’est un nouvel appareil qu’il a acheté », craint un des travailleurs.

Les travailleurs de l’hôpital de Mukenke pointent du doigt leur directeur dans ces malversations et demandent qu’il y ait des enquêtes approfondies. « Nous  voyons que les malversations continuent. Il a d'abord pris le moteur du véhicule et n’a pas été inquiété. Le véhicule est là sans moteur. Maintenant, c'est le tour de cet outil. Nous pensons qu’il le fait exprès pour rassembler de l'argent. Nous demandons qu’il y ait des enquêtes approfondies. Nous ne voulons pas travailler et que  les autres en profitent », se lamente un autre travailleur.

A ce propos, la rédaction n’a pas encore pu joindre Joseph Miburo, directeur de l’hôpital Mukenke, pour qu’il s’exprime sur ces malversations et vols observés dans cette structure sanitaire.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 183 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech