Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Un mercredi sanglant pour la police présidentielle au Nord de la capitale.

jeudi, 01 octobre 2015 13:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Deux agents du Service National de Renseignements et un civil ont été tués dans deux attaques distinctes dans les zones Ngagara et  Kinama de la commune Ntahangwa. Des arrestations ont été effectuées pour identifier les auteurs de ces attaques. La population des lieux du crime a été fouillée par la police.

 

 

La première victime était l’OPP1 Jean Claude Kazungu qui se trouvait dans le quartier 3 de la zone Ngagara lors de cet attentat. Il était du Groupement Mobile d’Intervention Rapide  de la Police et a été  attaqué aux environs de 16h. Il aurait été visé dans ce quartier par un groupe d’hommes armés non encore identifiés. « Il est tombé dans un piège lui tendu par un certain Diomède Karorero » selon Pierre Nkurikiye, porte parole adjoint de la PNB. « Malheureusement au lieu du rendez-vous, l’OPP1 Jean Claude Kazungu sera accueilli par de grenades et des balles » affirme Pierre Nkurikiye. Des explosions des grenades et tirs à l’arme automatique ont été entendus juste pendant cet attentat qui emportera la vie de cet officier de la PNB. Il y a eu intervention de la police, ce qui n’empêchera pas la victime  de succomber à l’hôpital militaire de Kamenge, car  grièvement blessé nous apprend une source de Ngagara.

« Des arrestations de jeunes qui étaient aux alentours de l’école primaire du quartier 3 tous ou presque ont été arrêtés par la police et le Service National de Renseignements pour de raisons d’enquêtes » selon une autre source. Une voiture soupçonnée d’appartenir aux auteurs de cet attentat contre l’OPP1 Jean Claude Kazungu a été également embarquée par la dépanneuse de la PNB.

Tard dans la soirée vers 19heures, c’est le tour du Chef des Renseignements dans la zone Kinama à être visé. Family Ngendakuriyo se trouvait dans un bistrot du quartier Bubanza à la 15è avenue de la zone Kinama  quand il a été fusillé par des inconnus armés. Selon un témoin de la scène, « une dizaine de gens lourdement armés l’ont attaqué dans cette buvette et il a succombé sur place, de même que son ami Léopold Rwabananiye alias Kajugu. Ses assassins se sont volatilisés dans la nature en s’éclipsant  dans la localité de Mubone » termine notre source sous anonymat. Family Ngendakuriyo est l’agent du SNR qui, avec un autre responsable du SNR à Musaga, avait fusillé et tué le 30 Avril dernier, un militaire à Musaga lors des manifestations contre le 3ème mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza. Family Ngendakuriyo avait été emprisonné pour ce crime mais a été relâché juste après. Ce Chef de Renseignements dans la zone Kinama a été enterré tout de suite après, ce jeudi, selon la tradition musulmane en présence de l’Administrateur Directeur Général de Service National de Renseignements, le Général  de Brigade Etienne Ntakirutimana.

Lu 2250 fois Dernière modification le jeudi, 01 octobre 2015 18:46

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

20 mai 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 437 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha