Alimentation : « Les burundais souffrent de la monotonie alimentaire »

octobre 16, 2015
Rate this item
(0 votes)

Le nutritionniste Alexis HARIMENSHI déplore le fait que « les burundais mangent les mêmes  plats tous les jours » alors qu’au Burundi il y a beaucoup de variétés de denrées alimentaires. Ce constat est fait en cette journée du 16 octobre dédiée à l’alimentation.

Chaque jour, « la plupart des burundais consomment la pâte de manioc contenant l’acide cyanhydrique nuisible à la santé surtout la santé infantile » explique cet expert. Il ajoute que d’autres préfèrent manger le riz. Et pourtant précise le nutritionniste, « Cet aliment est sans valeur nutritive en raison de sa perte en fibre »

 

Pour ce qui est du petit-déjeuner, « tous les matins, ils prennent le café ou le thé également sans valeur nutritive du point de vue protéines, lipides, vitamines et sels minéraux » poursuit Alexis HARIMENSHI.

 

Pourquoi cette monotonie alimentaire ?

 

L’expert en nutrition invoque trois principales causes. C’est d’abord l’ignorance de l’influence de l’alimentation sur la santé humaine, ensuite les mauvaises habitudes alimentaires et enfin l’esclavage de l’appétit. « Le Burundi est dans un besoin pressant d’éclairage sur les vrais principes de la nutrition préventive et thérapeutique » conclut le nutritionniste Alexis HARIMENSHI.

 

Au Burundi, la  journée internationale de l’alimentation a été célébrée ce vendredi dans la province de Rumonge.

 

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.