L'arrestation d'un militaire handicapé de guerre inquiète sa famille

juillet 22, 2016 0 2190
Rate this item
(0 votes)
Un militaire à la retraite issu des anciennes Forces armées burundaises (ex-FAB) a été arrêté ce mercredi 20 juillet dans la soirée par le Service national des Renseignements. Bigirimana Edouard a été embarqué à bord d'une voiture policière devant sa maison alors qu'il rentrait du travail. Jusqu'à présent, sa famille ignore le motif de son arrestation.
 
Ce mercredi, Edouard Bigirimana rentrait de son travail lorsqu’il a aperçu des hommes en tenue policière qui l’ont embarqués dans leur voiture sans aucune explication. « Une voiture policière est venue et l’a embarqué alors qu'il était devant sa maison. Ils ont dit qu'ils l'amènent au SNR », explique un témoin. 
 
La famille a tenté d’en apprendre davantage sur son lieu de détention mais en vain. Ce n'est que ce jeudi dans la matinée qu'elle a été prévenue qu’Edouard Bigirimana est bien détenu aux cachots du service national des renseignements (SNR) et qu'il était en train d'être auditionné par un officier de la Police judiciaire. « Ce jeudi matin, il était avec l'OPJ. On ne sait toujours pas de quoi on l'accuse », ajoute notre source.
 
Selon des informations des proches, la famille a appris qu’Edouard Bigirimana serait poursuivi pour détention illégale d'arme à feu, ce que réfute la famille. « Il n'a jamais possédé d'arme sauf quand il était encore militaire ; mais depuis qu'il a été démobilisé, il travaille dans le secteur privé », conclut notre source en précisant que le militaire à la retraite serait victime d’avoir appartenu aux anciennes Forces Armées Burundaises. 
 
Edouard Bigirimana a été démobilisé il y a à peu près 10 ans en tant qu'handicapé de guerre et travaille depuis lors dans le secteur privé.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.