Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 12 Mai 2020

Santé :

-Le ministère de la santé publique a annoncé dans un communiqué de ce mardi 8 nouveaux cas de covid-19 dont 5 ont été en contact avec les anciens patients et 3 testés positif après alerte dans différents hôpitaux sur des cas suspects. 27 cas enregistrés de covid-19 au total selon Gitega mais contredit par les partenaires de santé. (Source : SOS Médias Burundi)

-Dans une réunion organisée par téléconférence ce mardi 12 mai 2020, certains chefs d’Etat de l’EAC ont salué le pas franchi dans la lutte contre le covid-19 et ont promis une série de nouvelles mesures pour continuer à lutter efficacement contre cette pandémie. Une commission chargée du suivi a été créée et fournira un rapport 2 fois par mois. Le Burundi et la Tanzanie étaient absents. (Source : Radio Inzamba) 

Justice :

-Accusé d’avoir violé 5 fillettes de moins de 12 ans, conscient d’être séropositif au VIH/Sida, un homme de la colline kabondo va écoper une peine à perpétuité et 35 millions de francs burundais d’indemnité, tel est le jugement rendu ce mardi par le Tribunal de grande instance de Makamba siégeant en matière de flagrance. (Source : Radio Isanganiro)

Politique :

-Dans un communiqué rendu public ce lundi 11 mai, le conseil des évêques catholiques du Burundi dit être préoccupé par des exactions durant cette période électorale. Il dénonce les enlèvements et les discours de haine de certains hommes politiques; ils appellent à la responsabilité des candidats en lice pour le respect des droits humains. (Source : RPA)

-Les enseignants et les parents d’élèves s’insurgent contre la mesure du directeur provincial de l’enseignement en province Makamba de fermer toutes les écoles publiques et privées au profit d’un meeting du parti Cndd-fdd. Pire encore, il a ordonné aux élèves à voter pour Evariste Ndayishimiye, candidat de ce parti à la présidentielle de ce 20 mai 2020. (Source : SOS Médias Burundi)

-Le responsable de la CECI en commune Songa, province Bururi est sous les verrous depuis ce lundi 11 mai sous prétexte d’avoir commis des fautes professionnelles. Au contraire, le responsable du parti Cnl dit qu’il a refusé d’exécuter les ordres de l’administration communale qui voulait lui imposer de placer de nouveaux responsables des bureaux de vote. (Source : Journal Iwacu)  

-Au 16ème jour de la campagne électorale, le candidat du Cndd-fdd a battu campagne à Minago, province Rumonge tandis qu’Agathon Rwasa du Cnl était à Nyanza-Lac, province Makamba. Entre-temps, le porte-parole du ministère de la sécurité publique continue d’accuser les militants du Cnl de provoquer leurs rivaux du Cndd-fdd avec au total 35 blessés à travers le pays dont 30 du Cndd-fdd, 5 du Cnl et 95 militants arrêtés. Et d’ajouter en guise de clin d’œil que ce qui s’est passé en 2015 ne se reproduira pas. Démentissent ces accusations ; le porte-parole du Cnl a précisé que même la personne signalée morte à Kirundo suit un traitement dans une structure de soin de la localité. (Source : La VOA)

-La persécution des militants du Cnl continue à travers le pays. A Rumonge, 3 membres de ce parti de la zone Rutongo, commune Muhuta, ont été arrêtés par des Imbonerakure en patrouille à leur domicile la nuit de ce dimanche à lundi. Ils sont incarcérés au cahot de cette commune. Tous responsables des bureaux de vote, leurs proches parlent d’une exclusion en vue de faciliter la fraude aux prochaines élections. (Source : Radio Inzamba)  

Monitoring des Médias par la RPA

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 454 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech