Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 18 Janvier 2021

Sécurité :

-Adrien Sibomana, de la ligue des jeunes Imbonerakure de la colline Gatwe, zone Kizuka, commune et province Rumonge a succombé la nuit de ce dimanche suite aux coups lui infligés par son camarade prénommé Eric de la même ligue. (Source : RPA)

-L’assassinat d’un ancien militaire Côme Niyongabo samedi dernier par les forces de l’ordre en zone Maramvya, commune Burambi, province Rumonge a suscité une peur-panique chez la population de cette localité. (Source : Radio Inzamba)

-Peur panique chez les réfugiés burundais du camp de Lusenda en RDC suite à la fermeture d’une base des casques bleus de la Monusco dans cette zone. Ils craignent des attaques des rebelles qui pullulent dans cette zone. (Source : SOS Médias Burundi)

Droits de l’homme :

-Sept personnes dont un policier qui facilitait leur passage sont portées disparues après avoir été arrêtées par le commissaire de police de Cibitoki ce dimanche 10 janvier 2021 alors qu’ils tentaient de franchir la frontière en direction de la RDC via la rivière Rusizi. Leurs familles plaident pour la libération des leurs qui n’étaient qu’à la recherche du travail. (Source : RPA)

Politique :

-Lors d’un atelier d’échange organisé par l’ONG Tearfund ce lundi en mairie de Bujumbura, le directeur-pays a fait savoir que les confessions religieuses ne peuvent pas prêcher la bonne nouvelle sans mettre à l’avant-garde la vérité. (Source : ABP Infos)

Santé :

-Dans l’ultime but d’améliorer les prestations médicales, le Dr Sylvain-Pierre Nzeyimana, président de l’ordre des médecins a indiqué qu’un code de déontologie médicale est en cours au Burundi. Et d’ajouter que le secteur médical du Burundi mérite une réglementation. (Source : Journal Iwacu)

-Le covid-19 continue sa propagation au Burundi. Au moins 6 étudiants de l’Université du Burundi, campus Mutanga ont été testés positifs. En commune Mabanda, les pharmaciens spéculateurs ont déjà doublé le prix de l’azithromycine, médicament prescrit aux personnes atteintes de cette pandémie. (Source : RPA)

-Peur-panique chez la population de la province Kayanza après que 83 personnes aient été testées positifs de la covid-19 à l’hôpital Kayanza dans une période de 8 jours. (Source : Radio Inzamba)  

-Le ministre burundais de la santé publique Thaddée Ndikumana a fait savoir que son gouvernement n’entend pas fermer des écoles du fait qu’il y a quelques élèves testés positifs. C’est après des cas positifs au lycée de Mwaro, province Mwaro et au Petit Séminaire de Kanyosha en Mairie de Bujumbura. (Source : La VOA)

Société :

-Un véhicule transportant du carburant a explosé au chef-lieu de la province Kirundo suite à un incendie. (Source : ABP Infos)

-Les habitants proches du marché de gros et petit bétail de Gatwaro situé dans la ville de Kayanza crient contre le manque de latrine à ce marché qui fait des entrées importantes dans les caisses de la commune. Ils craignent les maladies des mains sales du fait que les vendeurs et acheteurs se soulagent en plein air. (Source : SOS Médias Burundi)

Monitoring des Médias par la RPA