Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 2 Juillet 2020

Sécurité :

-Un cadavre en décomposition d’une jeune fille qui n’a pas été identifié âgé d’une vingtaine d’années a été découvert ce 1er juillet vers le soir au quartier Nyamugari au chef-lieu de la province Karusi. Les habitants de ce quartier et l’administration locale disent que la victime aurait été violée avant d’être tuée. (Source : RPA)

-Peur panique chez les habitants de la province Cibitoke suite à la recrudescence de la criminalité très déguisée dans cette province. En commune Rugombo, ce mercredi, Joseph Ndihokubwayo, 62 ans habitant a la 9ème avenue, a été retrouvé mort dans sa maison et le cadavre d’Etienne Minani, 25 ans de la 8ème avenue a été retrouvé dans une toilette. En commune Murwi, Rémy Havugwamenshi a été retrouvé mort dans sa chambre. (Source : Radio Inzamba)  

Politique :

-Dans une lettre transmise lors de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance via Peter Pahm, l’envoyé spécial du président américain dans le Sahel, le président américain Donald Trump souhaite travailler avec le nouveau président du Burundi, Evariste Ndayishimiye. Et de lui répondre à son tour qu’il serait la bienvenue car ne personne ne se suffit. (Source : SOS Médias Burundi)   

Justice :

-La famille du policier incarcéré depuis ce mercredi sur ordre du commissaire Thaddée Birutegusa, commissaire régional a Makamba alerte contre une injustice. Le leur avait bien signifié au commissaire Thaddée Birutegusa qu’il ne peut pas monter sur la camionnette à cause de sa santé car étant asthmatique. (Source : Radio Inzamba)

Médias :

-Une étude publiée en 2019 par l’association des femmes journalistes (AFJO) a révélé que seulement 15% des femmes burundaises osent s’exprimer au micro. A l’origine, le manque d’estime de soi et les barrières culturelles. (Source : Journal Iwacu)

Société :

-Grogne des éleveurs de la commune Kayokwe, province Mwaro contraints de vendre leur lait à une coopérative des membres du parti au pouvoir, le Cndd-fdd au prix inférieur au prix pratiqué habituellement. 600 francs burundais au lieu de 800 francs. La distance ne les arrange pas non plus quand on doit amener même 1 seul litre à 10 kilomètres. (Source : RPA)     

Monitoring des Médias par la RPA