Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

BUBANZA : Deux citoyens de la colline et zone Buringa, commune Gihanga blessés à coups de machette, dans 2 jours, des imbonerakure de la localité sont pointés du doigt.

BUBANZA : Deux citoyens  de la colline et zone Buringa, commune Gihanga blessés   à  coups de machette, dans 2 jours, des imbonerakure de la localité sont pointés  du doigt.

La première personne a été grièvement blessée la nuit de samedi dernier, au moment où elle rentrait à son domicile.
Une source de la colline et zone Buringa indique qu’elle est tombée un groupe d’individus armés de machettes et de gourdins qui se trouvent être des imbonerakure.
«Dans la nuit de  Samedi à dimanche, le nommé Dismas NSENGIYUMVA est tombé dans un groupe qui l’a intime l’ordre de s’arrêter. Il a refusé et a couru parce qu’il avait constaté que ces gens portaient des gourdins et des machettes. Ils l’ont finalement attrapé l’ont poignardé plusieurs fois jusqu’à lui couper des testicules. Les habitants l’ont vu le matin de ce dimanche dans un état très critique et l’ont conduit au centre de sante situe sur la 8e transversale. Là-bas, Ils ont remarqué qu’ils ne pouvaient traiter son cas et il a été transféré dans l’un des hôpitaux de la mairie de Bujumbura dont on ignore, nous ne savons pas si sa vie va être sauvée.»Raconte un des habitants.
Un autre cas d’attaque similaire s’est produit dans la nuit de ce dimanche.
« La nuit de ce dimanche à Lundi, une autre personne a été grièvement blessée à coups de machettes par les mêmes individus. Ils l’ont conduite eux-mêmes au centre de santé de la 8e transversale communément appelé chez Tharcisse. La victime est en train d’être soignée à ce centre de santé mais ce n’est pas n’importe qui, qui a le droit d’y accéder. »Ajoute ce citoyen de BURINGA.
Des imbonerakure de la même localité sont pointés du doigt dans ces actes ignobles. Les habitants ont déjà identifié certains parmi eux.
« Il y a un groupe n’imbonerakure qui patrouillent pendant la nuit, ils sont dirigés par le prénommé Fridolin, KIGERI et Olivier. Ils se comportent comme des animaux féroces et nous avons peur que ce sont eux qui commettent ces actes. »
A ce propos, la rédaction de la RPA n’a pas pu joindre Fabrice DUSABE le chef de la zone Buringa, encore moins Léopold NDAYISABA administrateur de la commune de Gihanga pour recueillir leur réaction.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 568 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech