Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Cibitoke: Assassinant du chef des imbonerakure en commune Mabayi

Cibitoke: Assassinant du chef des imbonerakure en commune Mabayi

 Le responsable des imbonerakure en commune Mabayi province Cibitoke  a été tué ce mercredi  09 août  2023,   fusillé  par un groupe de personnes non identifiées. Les informations en provenance des proches de la victime  font savoir que sa mort aurait un rapport  avec la récente attaque contre des rebelles  rwandophones  dans ladite commune.

Ce chef des imbonerakure, jeunes du parti au pouvoir le CNDD-FDD,  de la commune Mabayi s’appelait  Isidore Niyongabo surnommé  Maisha. Selon ses proches, il a été fusillé alors qu’il sortait de chez lui. Un de ses bourreaux  s’était caché derrière sa maison, lui a tiré une balle dans la tête et il est mort sur le champ.

Selon une source de Mabayi, Isidore Niyongabo aurait été tué par des rebelles rwandophones qui ont des positions dans la Kibira.

‘’ Il a été tué par les rebelles rwandophones, les Interahamwe,  et personne d’autres. Lors des derniers affrontements avec l’armée burundaise,  un des rebelles capturé  a fait savoir qu’ils vont se venger contre ceux qui ont pris leur argent ‘’, raconte un habitant de Mabayi.

Dans ses affrontements du 03 de ce mois courant d’août, la victime Isidore Niyongabo  surnommée Maisha, combattait ces rebelles au côté de l’armée burundaise, mentionnent les informations recueillies à  Mabayi. Sa mort serait une vengeance planifiée.

’’Maisha  faisait partie de ceux qui combattaient les rebelles  et ces derniers  l’ont vu eux-mêmes. Ils étaient venus  au nombre de vingt-cinq. Certaines informations indiquent que  les vingt rebelles  qui ont survécu sont restés ici à  Mabayi’,  témoigne  un habitant de la commune.

Le 03 août courant, l’armée burundaise a attaqué les rebelles rwandophones qui se rendaient dans cette commune Mabayi pour s’appprovisionner. Les sources locales affirment que ces rebelles auraient négocié l’approvisionnement  et il leur aurait été autorisé moyennant paiement d’un gros montant aux imbonerakure et à certaines autorités locales. La récente attaque serait donc considérée comme un acte de trahision de ces burundais, révèlent les mêmes sources de Mabayi (nord-ouest du pays)

L’administrateur de la commune Mabayi n’a pas encore donné son commentaire.

 

 

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1171 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech