Incendie criminel, un modus opérande qui se généralise au Burundi

A Mwaro, une personne a été blessée après que sa maison dans laquelle elle dormait ait été brûlée par des inconnus. Tous les biens de la maison ont été incendiés. Egalement, Deux personnes d’une même famille ont été tuées brûlées dans leur maison sur la colline Canamo en commune Kiremba. Les victimes seraient accusées de sorcellerie.

La nuit de vendredi dernier, une famille d’une veuve du nom de Nicélate Nsengiyumva de la colline Kibimba 2 en commune Rusaka de la province Mwaro a été attaquée.

Nos sources à Rusaka indiquent qu’elles ont vu le feu au ménage de cette veuve. Les voisins se sont vite précipités pour secourir la famille qui était à l’intérieur de la maison. La veuve et son enfant du nom de Cédric Bizimana ont pu sortir de la maison. L’enfant a été gravement blessé sur son bras. Pour le moment, il est à l’hôpital de Rusaka de la province Mwaro. 

Les voisins ont essayé de faire sortir les effets qui étaient dans la maison mais en vain.

Selon toujours nos sources sur place, cette veuve est menacée depuis quelques jours par les membres de la famille de son époux l’accusant d’avoir emmené dans leur famille un enfant qui n’est pas de son mari. Pourtant, son mari avait déjà fait enregistrer cet enfant à l’Etat civil avant sa mort.

Les conflits familiaux seraient à l’origine de ce qui a poussé cette famille a brûlé la maison de cette veuve. Pour le moment, quatre personnes ont été déjà arrêtées pour des raisons d’enquête.

La rédaction a contacté Mandusi, chef collinaire de Kibimba2, mais il n’a  pas répondu à l’appel.  

Tâche d’huile sur Ngozi…….

Vers 1 heure de samedi dernier, un groupe de personnes non encore identifiées a attaqué la famille du nommé Macumi Côme sur la colline Canamo en commune Kiremba de la province Ngozi.

Arrivé au domicile de Côme, ce groupe a brûlé la maison de ce Côme âgé de 68 ans. Dans sa maison Macumi Côme était avec son fils du nom de Zaburon. Tous les deux n’ont pas survécu à cet incendie. Les effets et le bétail ont été également brûlés

Macumi Côme venait de passer sept ans sur cette colline en provenance de la colline Nkanda en commune Tangara de la même province de Ngozi. Les autres membres de sa famille étaient restés en commune Tangara. Nos sources en commune Kiremba indiquent que Macumi était accusé de sorcellerie. La police de la même commune indique avoir entamé des enquêtes et quatre personnes ont été arrêtées.

Au cours de la semaine dernière, dix personnes ont été tuées brûlées dans leurs maisons. Les trois premières victimes étaient des enfants tués brûlés dans la nuit de mardi dernier en commune Isale de la province Bujumbura tandis que les autres appartenaient à une famille de cinq personnes tuées aussi brulées mercredi dernier.