Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Ruyigi : De la criminalité à l’arme blanche inquiète les habitants du quartier Sanzu 3

Ruyigi : De la criminalité à l’arme blanche inquiète les habitants du quartier Sanzu 3

Un groupe de criminels armés de poignards et machettes sème la panique au sein des habitants du quartier Sanzu 3 au chef-lieu de la province Ruyigi. Vendredi 23 février, un habitant de ce quartier qui rentrait chez lui les heures avancées a été grièvement blessé puis étourdi par ces malfaiteurs.

 Intercepté par des gens armés de poignards et autres outils criminels, un jeune homme  a échappé de justesse à la mort. Ces criminels l’ont dangereusement battu et asséné un outil métallique sur la tête. La victime a aussitôt perdu connaissance. Sur le point de le poignarder, un voisin est vite intervenu et les malfaiteurs ont pris le large, raconte cet habitant du quartier Sanzu3. « Vendredi entre 22h et 23 h, l’on a tendu une embuscade à un citoyen qui rentrait chez lui, tout près d’une fontaine publique et d’une maison d’habitation d’un prénommé Michel. Ils l’ont alors attaqué, lui ont asséné un outil au niveau de la tête et il est devenu inconscient.  N’eut été le voisin qui s’est précipité à secourir la victime, les criminels étaient sur le point de l’achever avec un poignard. »  

Selon nos sources sur place, le lieu d’embuscade est un endroit où une plantation de fourrage domine le sentier et où se camouflent souvent ces malfaiteurs.

Mardi  13 février, une autre personne avait été agressée de la même manière à cet endroit par ces criminels, et 3 mois avant une personne y avait été tuée. A cet effet, les habitants du quartier Sanzu 3 demandent à l’administration et à la police d’agir en conséquence afin que la sécurité soit recouvrée dans cette localité, surtout démanteler le réseau en cause.  

Des sources administratives au chef-lieu de la province Ruyigi révèlent que la question a été évoquée dans la réunion de sécurité de ce lundi 26 février. Les mêmes sources affirment aussi que de tels crimes ne sont pas nouveaux dans cette localité.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 452 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech