Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Du lait de plus en plus rare en commune Muha

Il est difficile de se procurer du lait en commune Muha depuis l’interdiction de vélos, motos et tricycles d’accéder dans la ville de Bujumbura. La petite quantité de lait disponible se vend à un prix exorbitant. Certains commerçants du lait commencent à fermer leurs points de vente.

Depuis la mesure d’interdire la circulation de vélos dans la ville de Bujumbura, le prix d’un litre du lait en commune Muha a été majorée d’une somme comprise entre 300 et 400 francs. Les habitants de la commune Muha indiquent  qu’il s’agit d’un problème sérieux. « Depuis la prise de la mesure d’interdire la circulation des vélos en mairie de Bujumbura, les prix du lait ont augmenté. Avant, un litre du lait coûtait 1800 francs. Mais aujourd’hui, un litre coûte entre 2000 et 2100 francs. Il y en a même ceux qui ont ajouté 400 francs sur le prix d’un litre. Beaucoup du lait venait de Gihanga. Ils préfèrent augmenter les prix car ils n’ont pas d’autre choix», indique un habitant.

Certains commerçants de lait ont opté pour fermer leurs points de vente suite au manque de ce produit. La petite quantité disponible est fournie à l’aide d’une seule petite camionnette. «Pour le moment, un seul petit véhicule de type camionnette distribue le lait. Certains commerçants de lait ont dû fermer. Il est rare actuellement de trouver du lait puisqu’il n’y a plus la circulation de vélos dans la ville de Bujumbura», ajoute- t- il.

Les habitants de la commune Muha en mairie de Bujumbura plaident pour la reprise de cette circulation de vélos afin qu’ils puissent être réapprovisionnés en lait comme d’habitude.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 134 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech