Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Flambée des loyers et des procès dans les tribunaux.

Les prix des marchandises continuent de grimper de façon exorbitante en mairie de Bujumbura et actuellement c’est le tour de maison de location. Dans différents quartiers de la mairie de Bujumbura, les locataires disent que la situation est devenue de plus en plus compliquée. Pour le moment,  certains passent leur temps dans les procès avec les propriétaires des maisons.

Après la hausse des prix de différentes denrées alimentaires, les locataires en mairie de Bujumbura mènent une vie très difficile actuellement. La plupart d’entre eux indiquent que les propriétaires de maisons ne cessent d’augmenter les loyers alors que la vie à Bujumbura est devenue très chère plus qu’avant. Ce locataire fait savoir que les procès dans les tribunaux sont nombreux entre les locataires et les propriétaires des maisons suite à l’incapacité de payer les loyers. «  Le coût des loyers des maisons a augmenté. La conséquence est que  le salaire reste le même pour les fonctionnaires de l’Etat. Donc, le locataire n’est plus capable de payer.  Par la suite, les propriétaires des maisons  et les locataires  passent souvent leur temps dans les tribunaux ».   

Dans presque tous les quartiers de la mairie de Bujumbura, la hausse des loyers des maisons se fait remarquer actuellement. En plus de la vie devenue plus chère, il y a eu aussi la dévaluation de la monnaie burundaise.  « Ils ont tous augmenté les loyers des maisons  à cause de la vie qui est devenue plus difficile. L’argent n’a plus de valeur et ils sont donc obligés d’augmenter les loyers surtout que  les marchandises coûtent  cher actuellement. C’est pourquoi ils ont fortement augmenté  les loyers. Les propriétaires de ces maisons profitent de leurs maisons pour survivre.  Une maison qui était louée à 180 milles se loue pour le moment 200 milles. Celle qui était louée pour 300milles  est maintenant passée à presque quatre cents milles », a- t- il ajouté.

Les locataires accusent les propriétaires des maisons d’augmenter régulièrement les loyers à cause d’un grand nombre de Congolais qui sont souvent à la recherche de ces maisons tandis que les propriétaires de ces maisons rejettent carrément ces accusations. Ces derniers révèlent plutôt que cette hausse est due aux impôts  de l’Office Burundaise des Recettes, OBR, à l’augmentation des prix du matériel de construction et surtout à la vie chère de Bujumbura qui n’est plus un secret pour personne.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 276 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech