Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’intérieur du Burundi ne bénéficie pas encore de la vaccination contre Covid-19.

La campagne de vaccination de la covid-19 se fait jusqu-à présent uniquement à Bujmbura. Certains habitants de l’intérieur du pays qui désirent recevoir ce vaccin éprouvent des difficultés. Même à Bujumbura où se déroule cette activité, on enregistre pas mal de défis.

Depuis le début de la campagne de vaccination volontaire au Burundi sur le don chinois de cinq cent mille doses jusqu’à présent, ce vaccin n’est administré que dans les seuls différents sites de vaccination se Bujumbura. A l’intérieur du pays, rien n’est encore fait jusqu’ici. Nos sources dans le domaine de la santé disent qu’ils ont entendu dire que ce projet de vaccination de la covid-19 va débuter aussi dans tous les hôpitaux de districts du pays. Mais, rien n’est fait dans ces hôpitaux jusqu’à présent. L’une des sources du domaine de la santé témoigne. « Jusqu’à présent, les vaccins sont distribués à Bujumbura seulement. C’est au Bon Accueil, A Ruziba,  à Kamenge et au PV. Nul par ailleurs. Mais, j’ai entendu dire depuis longtemps qu’ils sont en train d’envisager de vacciner les gens même dans les  hôpitaux des districts car, ce projet a commencé de façon inattendue. C’est ainsi que je l’ai entendu ».

Actuellement, ceux qui désirent avoir ce vaccin en provenance de l’intérieur du pays sont obligés de se rendre à Bujumbura. Nos sources dans le domaine de la santé indique que les habitants de Bujumbura n’ont pas jusqu’à  présent répondu massivement pour se faire vacciner. Même ceux qui se rendent au centre de dépistage pour se faire vacciner sont obligés d’attendre longtemps parce qu’une ampoule de vaccin est destiné pour deux personnes. « Quand tu quittes l’intérieur et que tu arrives à Bujumbura, là tu es vacciné sans problème. Au bon accueil, tu y trouves une ou deux personnes. Je dirais qu’au Bon Accueil les habitants font un effort pour s’y rendre afin d’être vacciné. A Ruziba aussi,  c’est presque pareil. Parfois, on y trouve une personne ou deux.  Mais, le problème est que quand tu es seul sur place  tu dois attendre longtemps jusqu’à ce que vous soyez deux car une dose de vaccin dans une bouteille est destinée pour deux personnes. C’est comme ça au Bon Accueil et à Ruziba », témoigne un citoyen venu de l’intérieur du pays.

Sur un total de plus de cinq cent mille doses de Sinopharm  reçu par le Burundi, la moitié de cet effectif n’a pas encore été administrée au Burundais. Selon le rapport du ministère de la santé et de la lutte contre le SIDA publié le dix-huit novembre 2021, seul mille trois cents vingt- neuf personnes ont été vaccinés. 

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 245 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech