La chasse à l’homme contre les partisans du CNL s’intensifie

En commune Buganda de la province Cibitoke, une famille des partisans d’Agathon Rwasa a été victime d’une attaque à la machette la nuit de ce samedi 23 mai. En commune Butihinda de la province Muyinga, le responsable de la jeunesse du parti CNL est en cachette depuis ce même samedi de peur d’être tué par les imbonerakure qui le recherchent activement.

Ce samedi, les Imbonerakure étaient à la recherche du responsable de la jeunesse du parti CNL en commune Butihinda qu’ils accusaient d’avoir enrôlé leurs membres pendant la campagne électorale. Ce membre du CNL vit actuellement en cachette de peur d’être tué par ces Imbonerakure. Entretemps, un des responsables du parti CNL à Butihinda prénommé Issa a été arrêté par la police le même jour alors qu’il emmenait à Bujumbura les procès-verbaux des différents bureaux de vote. Il est pour le moment incarcéré au cachot de la police judiciaire à Ngozi.

Un CNL blessé par un Imbonerakure à Cibitoke

Ce samedi 23 mai, vers 16 heures, des Imbonerakure de la commune Bugendana célébraient leur victoire aux récentes élections. Soudain, ils s’en sont pris à un membre du parti CNL qui habite à quelques mètres du bistrot dans lequel ils étanchaient leur soif. « Un Imbonerakure du nom de Kadhafi a blessé à la machette un citoyen de la place juste parce qu’il était membre du CNL. » Révèle un témoin oculaire.

Contactés, les administratifs des communes Butihinda et Buganda promettent d’organiser très prochainement des réunions dans le but d’expliquer aux membres des partis politiques qu’ils doivent mettre fin à ces persécutions et apprendre à cohabiter pacifiquement.