Nduta : La rentrée scolaire s'annonce difficile pour les élèves du post-fondamental

septembre 14, 2016 1978
Rate this item
(0 votes)
Les élèves de l’école secondaire dans le camp des réfugiés Burundais de Nduta en Tanzanie se préparent pour la rentrée scolaire 2016-2017. Toutefois, il y a un problème pour les lauréats de la 9ème et 10ème  qui risquent de passer une année blanche. Pour cause, il n’y a pas d’enseignants qualifiés pour le programme post fondamental.
 
Seuls 83 enseignants de l’école fondamentale ont bénéficié d’une formation de recyclage pour une semaine du 6 Septembre au 13 Septembre 2016 à Nduta en Tanzanie. Ces enseignants doivent avoir un diplôme des humanités pédagogiques.  
 
Après cette formation, ces enseignants vont dispenser des cours dans seulement 6 écoles fondamentales. Actuellement, un problème va se poser pour les élèves qui viennent de terminer la 9ème et la 10ème. Il n’y a pas d’enseignants qualifiés pour former les lauréats du premier cycle fondamental. Cela risque de causer une année scolaire blanche pour ces lauréats pour l’année scolaire 2016-2017, craignent les parents.
 
Pour résoudre ce problème, il est impératif que les responsables scolaires au camp de réfugiés trouvent des formateurs pour les enseignants du 2ème cycle de l’école fondamentale. 
 
En attente qu’une voie de sortie soit mise en place, les élèves qui terminent la 9ème et la 10ème s’inquiètent. « Nous avons des inquiétudes que nous n’allons pas étudier pour cette année scolaire 2016-2017. Nous n’avons pas encore fait le test inter-régional. Depuis le report de l’examen d’Etat, nous ne savons rien! Une autre inquiétude, c’est qu’on est en train de former les enseignants du 1er cycle seulement. Il n’y a pas d’enseignants du 2ème cycle, ce qui fait que nous n’aurons pas d’enseignants », déplore un des élèves.
 
A ces inquiétudes, le responsable de l’éducation dans le camp des réfugiés burundais de Nduta tranquillise. Honoré Hakizimana demande à ces élèves de garder espoir car des solutions sont en cours d’étude. « Par exemple, il y a une solution de rechange pour des élèves de 9ème et 10ème qui n’ont pas fait le test National. Ces élèves ne peuvent pas être victimes de la non-coopération du gouvernement de Bujumbura », précise cet éducateur.
 
La rentrée scolaire au camp des réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie est prévu le 17 Septembre 2016.  
Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.